Tag Archive: Juifs


Les annales Akashiques.

Dans cet article, implicitement, il est question de voyage dans le temps puis de mémoire, et dans le prolongement, d’une période précise qui me tient personnellement à coeur, celle de Jesus Christ. Il y a un point de l’histoire que depuis fort longtemps je tiens tout particulièrement à souligner. Je vais mettre un terme net & définitif, ici et maintenant, à ce mythe typiquement Juif voulant que Jesus eut été Juif.

C’est depuis ma naissance que partout dans la bouche de tous et leur contraire, j’entends ce qui est l’une des plus énormes désinformations que peut compter la croyance collective, initiée encore une fois par pas moins que les Juifs en personne. A cet égard je suis bien aise, au cours de mes documentations, d’avoir mis la main sur la video que vous venez de voir et qui conforte ce que je rétorque toujours à tous les égarés que la doxa persuade et manipule.

Premièrement, comme le fait si bien remarquer l’intervenante, on appelait Juif indistinctement quiconque habitait la province de Judée. Celle-là, pour information, comprenait: Philistie, Nabatène, Judée, Samarie, Pérée, Décapole, Galilée, Gaulanitide et Phénicie. De plus, Jésus parlait non l’hébreu mais l’araméen, sa langue maternelle, celle issue de l’exil de 70 ans à Babylone vers -500. Il connaissait aussi l’hébreu, la langue dans laquelle la plupart des livres saints du judaïsme ont été rédigés. On le voit ainsi dans la synagogue de Nazareth lire sans aucune difficulté le texte hébreu du livre d’Esaïe et en faire pour les auditeurs un commentaire audacieux (Luc 4.16-17). Ce qui est à retenir est que l’on est tel qu’on se ressent, c’est à dire selon quel état d’esprit spontanément on adopte, intuitivement. Or la première marque de sa propre revendication d’une culture qui scelle votre signe identitaire et culturel est le choix intime d’une langue plutôt qu’une autre. On en parlait 3 en Palestine à cette époque dont également l’ Hébreu et le Grec (la langue ultérieure vers 150 qui figea les Evangiles). Pourtant souvenons-nous de « Talita qoum », s’adressant à la fillette à qui il lui rendit la vie (Mc 5,41), « Ephphata » (Mc 7,33). Marie de Magdala s’adresse à lui en lui disant « Rabbouni » (Jn 20,16). Les paroles qu’on lui rapporte au moment de sa mort: « Eloï, Eloï lama sabaqthani » (Mc 15,34) sont également en Araméen, et non en Hébreu.

talitha-koum

D’autre part, le peuple Juif lui-même n’est qu’un douzième du Grand Israël allant du Nil à l’Euphrate, s’agissant de la tribu de Juda, et chacune des 12 tribus vivant différemment de ses voisines, avec ses spécificités: tribu de Siméon, de Gad, de Zabulon, de Benjamin, de Manassé, d’Ephraïm, d’Issacher, d’Aser, de Nephtali, de Dan, de Levi et tribu de Ruben.

Enfin, il faut considérer dans ce maillage mosaïque constitutif de cette communauté, ses sous-divisions en groupes idéologiques de parole et d’actes que certains appellent avec péjoration « sectes » et qui sont autant de déclinaisons à une arborescence en soi chargée à la limite du disparate: les Esséniens, les Scribes, les Thérapeutes, les Zélotes, les Brigands, les Sicaires, les Saducéens et les Pharisiens. Les uns parfois exclusifs des autres et sinon contradictoires du moins dissemblables. Vous avez une évocation du manque d’unité globale d’une population qui n’a de Juive que le nom, finalement, eu égard à sa propre hétérogénéité au sein de ses terres, cent fois troublée de tous les écartèlements et annexions possibles comme en donne une idée « La Guerre des Juifs » de Flavius Josèphe.

Dans l’Histoire, et les faits ne manquent pas pour le prouver, la gent auto-proclamée Juive, s’est toujours montrée nomade, histrionne, stratège, éparse, tribale, réfractaire à toute intégration, psychanalytiquement complexée au sens Freudien, et même, assez ethnocentriste et opportuniste pour se classer « Juif » (Manuel Valls), ou classer une personne comme Juive par intérêt au gré de leur humeur et des enjeux. C’est ce qu’ils ont fait avec Jésus mais dont toute personne un tant soit peu instruite et lucide sait pertinemment qu’ils l’ont renié, lapidé, molesté (sur les marches du Temple), puis trahi, persécuté et enfin fait crucifier.

Par conséquent, s’il y a une chose que définitivement, il n’a jamais risqué et il ne risquera jamais d’être, c’est Juif. De plus, pour clore le débat, il n’a pas à être Juif, surtout quand on sait ce qu’est être Juif, et que Jésus EST RELIGION ! ll est à lui seul Religion et en l’occurrence le Christianisme.

A compter de maintenant et avant de terminer mon article avec 4 videos traitant de la mémoire, la poursuite de mon texte va exactement se décomposer selon les 3 items suivants, de cette manière précise, en voici le plan:

1 – Théoricité et empiricité de la judaité de Jesus par l’approche de la filiation.

2 – L’horreur blasphématoire Juive sur le personnage de Jésus dans le Talmud.

3 – Jésus était Egyptien de coeur et de culture.

l - La filiation de Jésus comme argument d'une judaïté spéculée:

Voici la table des « origines » de Jésus Christ, doublement fils indirect de David et d’Abraham:  Abraham engendra Isaac, Isaac engendra Jacob, Jacob engendra Juda et ses frères, Juda, de son union avec Thamar, engendra Pharès et Zara, Pharès engendra Esrom, Esrom engendra Aram, Aram egendra Aminadab, Aminadab engendra Naassone, Naassone engendra Salmone, Salmone, de son union avec Rahab, engendra Booz, Booz, de son union avec Ruth, engendra Jobed, Jobed engendra Jessé, Jessé engendra le roi David. David, de son union avec la femme d’Ourias, engendra Salomon, Salomon engendra Roboam, Roboam engendra Abia, Abia engendra Asa, Asa engendra Josaphat, Josaphat engendra Joram, Joram engendra Ozias, Ozias engendra Joatham, Joatham engendra  Acaz, Acaz engendra Ézékias, Ézékias engendra Manassé, Manassé engendra Amone, Amone engendra Josias, Josias engendra Jékonias et ses frères à l’époque de l’exil à Babylone.

Après l’exil à Babylone, Jékonias engendra Salathiel, Salathiel engendra Zorobabel; Zorobabel engendra Abioud, Abioud engendra Éliakim, Éliakim engendra Azor, Azor engendra Sadok, Sadok engendra Akim, Akim engendra Élioud, Élioud engendra Éléazar, Éléazar engendra Mattane, Mattane engendra Jacob, Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ (ou Messie). Le nombre total des générations est donc: 14 d’Abraham jusqu’à David, 14 de David jusqu’à l’exil à Babyone, 14 de l’exil à Babylone jusqu’ à Jésus Christ.

C’ette longue généalogie (incomplète comme je vais vous le prouver) est à voir comme le terrible effort de conviction qu’aura fait Saint Mathieu pour persuader les Juifs convertis au Christianisme de l’origine Juive de l’homme pur de lumière nommé Jésus, dit « Rex » par Ponce Pilate. Bien inutilement, en effet, car son père Joseph n’était pas son père biologique mais son père adoptif. Que les Juifs me voient donc désolé de si abruptement leur casser l’ambiance.

Toujours sur sa prétendue « judaïté » qui n’est qu’une illusion doublée d’une gratuite insinuation dérivée d’un étirement notable de l’imaginaire élastique toujours si fertile des Juifs de toutes les époques notoirement rompus à l’art de l’absurde. Une construction élucubrée, comme celles du croisé Bernard Henry Levy, qui ne repose pas sur des données factuelles: Sans souffrir la moindre contradiction qui s’appuyât sur des faits historiques, les spécialistes les plus pointus s’accordent sur ce point précis que Jésus-Christ n’était pas un « Juif ». Ils pourront vous confirmer texte original à l’appui, que pendant sa vie, Jésus-Christ était désigné comme un « Judéen » par ses contemporains, et non comme un « Juif » ; ils vous diront également que Jésus-Christ se désignait Lui-même comme un « Judéen », et non comme un « Juif ». Pendant son passage ici sur Terre, Jésus fut désigné par les historiens de l’antiquité comme un « Judéen », et non comme un « Juif ». Tous les théologiens de l’antiquité, dont la maîtrise de la question pourrait difficilement être mise en doute, désignent Jésus-Christ, pendant sa vie ici sur Terre, comme un « Judéen » et non comme un « Juif ».

Un ressortissant, donc, de Judaea l’ancienne Canaan la bien connue province Romaine et actuelle Palestine de Judaeus dont le génitif pluriel en Latin est Judaeorum et qui a pour stricte traduction « des Judéens », et non pas: « des Juifs ». Il est complètement impossible de donner une autre traduction littérale au latin Iudaeorum. Raison pour laquelle, tous les théologiens et tous les historiens sérieux qui maîtrisent correctement cette question savent qu’il faut traduire Iesus Nazarenus rex Iudaeorum par « Jésus le Nazaréen chef souverain des Judéens » (l’insigne que fit graver Ponce Pilate dans le bois de la croix de Jésus).

Pour les peu érudits d’athées matérialistes carencés en intelligence et en spiritualité, c’est de ce Titulus Crucis que vient l’acronyme INRI ( Iesvs Nazarenvs, Rex Ivdæorvm ).

De même, il n’existe aucun fondement historique qui nous permette de dire que le mot grec ioudaiwj, le mot latin Iudaeus, ou le mot français « Judéens », aient jamais possédé la moindre connotation religieuse. Dans leurs langues respectives, ces mots n’ont toujours revêtu qu’une simple connotation géographique. Comme je l’ai dit plus haut, ils étaient utilisés pour désigner ceux nés en territoire de Judée. Et à l’époque de Jésus-Christ, il n’existait aucun culte religieux en Judée ou ailleurs dont le nom ait la même racine que le mot « Judée », comme c’est par contre le cas pour le culte religieux dénommé « judaïsme ». Aucun culte ni aucune secte ne portaient le nom de « judaïsme ».

En outre, le mot (Juif) n’existait pas dans notre langue avant 1775. La première acception écrite du mot (Juif) en langue anglaise (Jew), nous a été laissée au XVIIIe siècle par Sheridan dans sa pièce de théâtre « Les Rivaux ». Dans l’Acte 2, scène 1 de cette pièce, on lit: « Elle aura la peau d’une momie, et la barbe d’un Juif ». Avant cette utilisation du mot (Juif) faite par Sheridan, ce mot n’existait tout simplement pas. C’est aussi simple que cela. Ainsi, Shakespeare ne l’employa dans aucune de ses pièces, excepté dans le Marchand de Venise, acte 5 scène 3 dont j’ai vu une adaptation cinématographique il y a deux semaines. Un film que je vous recommande, joué très professionnellement, avec le formidable Al Pacino dans le rôle de Shylok.

2 - L’horreur blasphématoire Juive sur le personnage de Jésus dans le Talmud:

Un ami Russe me disait un jour: « На фоне этого кажется нереальным, что Христос был евреем, первые христиане были евреями. Если бы отобрать у них Талмуд, наверняка получились бы нормальные люди. »

Que ce soit le Talmud de Jérusalem ou le Talmud de Babylone, c’est le Talmud des Juifs qu’ils s’enseignent téléonomiquement (pour ne pas dire « se martèlent »), « ne varietur », sans entropie depuis des siècles de génération en génération. Il est connu, transmis et glorifié. Il est aimé de Thierry Ardisson, Manuel Valls, Dominique Strauss-Khan, Jean-François Khan de Marianne (de l’ex- Evènement du Jeudi) notoire Juif sioniste de Gauche-caviar et artisan du sous-déculturalisme Mondialiste, des Juifs sionistes Nicolas Sarkozy & François Hollande, des milliardaires Juifs dévoyés et corrupteurs Bernard Henry Levy, Anne Sinclair (du Huffington Post) et Bernard Kouchner, de Jean-Pierre Elkabbach, de toute la Nomeklatura Juive composant à 99% France-Casher dit France-Inter, de tous les animateurs Judéo-crétins tels Jacques Essebag dit « Arthur », de Marc Tellene dit « Karl Zéro », de Cécile Moharic Hellouin dite « Cécile de Menibus », de toute la secte Juive Sabatéenne sur tous les médias de désinformation et leurs auteurs qui tout en vous cachant leur outrageante culture du blasphème à Jésus Christ osent encore avec leur air apitoyé vous exiger repentance et flagellation pour quelques milliers de Juifs déportés (une goutte à l’échelle océanique des milliards de Juifs dans le Monde) dont leur occupation quotidienne en coulisse est le néga-révisionnisme des génocides Kosovars, Arméniens, Irakiens et Palestiniens.

Ce document journalistique si  éblouissant de pertinence et de très grand intérêt historique s’intitule:

За что ненавидят евреев (Уильям Пирс)

Ce qui signifie « Pourquoi les Juifs sont détestables« . Comme indiqué, il est de William Pierce. Même  le terme de « mérite » Juif est abusif, celui que les Juifs vous assènent à longueur de temps en n’ayant à leur bouche que l’exemple éculé d’Einstein. Einstein était un plagieur dont il doit sa présumée « théorie de la Relativité » en 1905 en réalité aux travaux de Poincaré et de Lorentz.

J’en viens au Talmud (תַּלְמוּד) et à sa dissidence tant à la morale Biblique qu’à Jésus en tant que Torah de Moïse faîte chair. Même si tout d’abord il échet de citer ce qui peut être en symbiose logique avec le personnage du Christ et son enseignement, le Judaïsme Rabbinique orthodoxe est globalement pur rejet de Jésus (Yéshoua) à la place du Tenack (Véritable Parole de Dieu Vivant). Il est enseignement du même Pharisianisme que précisément Jésus condamnait.

Avant tout, curieusement concernant l’image de la femme, il y a comme point d’accord:

« Honore ta femme afin que tu prospères » (Baba Metzia 59 a)
« Celui qui aime sa femme comme lui-même, et qui la respecte plus que lui-même, à celui-ci revient le bonheur et la paix au foyer » (Yebamoth 62 b)

En harmonie avec les préceptes de l’apôtre Paul:

Colossiens 3:18-19: Femmes, soyez soumises à vos maris, comme il convient dans le Seigneur. Maris, aimez vos femmes et ne vous aigrissez pas contre elles.

Ephésiens 5:24-25: Or, de même que l’Église est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l’être à leurs maris en toutes choses. Maris, aimez vos femmes, comme Machiach (Messie) a aimé l’Église, et s’est livré lui-même pour elle.

Mais la confortation aura viré très court et le divorce est consommé avec des citations trop peu révérencieuses et pas du tout à mon goût comme:

Berakhot 17 a:
« Puissions-nous n’avoir ni fils ni disciple qui gâte son plat publiquement en le relevant trop d’ingrédients étrangers comme le Nazaréen » (en parlant de Jésus).
Sanhédrin 103 a:
« Car tu n’auras pas un fils ou un disciple qui gâte son plat publiquement en le relevant trop d’ingrédients étrangers, comme Jésus de Nazareth »

Deux points de réflexion pour comprendre la dissension interne au coeur de la communauté Juive dont l’érudit Orthodoxe H. Chaim Schimmel disait que « Le peuple Juif ne suit pas littéralement la parole de la Bible, et ne l’a jamais suivi. Ils ont été formés et dirigés par l’interprétation verbale de la parole écrite.« 

L’autre des deux points étant que les Karaïtes estiment que le Talmud travestit la Parole écrite de Dieu, au contraire de Jésus pour qui ce dernier représentait à la perfection l’esprit & la lettre Torahique et le Tenack comme seule Parole de Dieu jugée écrite et non orale (Talmud). Mais tout en refusant d’admettre Jésus comme Seigneur, sauveur et Messie.

Je me comprends parfaitement lorsque au détour de mes textes je parle des uns et des autres en termes de sectaires Sabbatéens. Je peux paraître sibyllin mais en réalité je vais vite dans mes énoncés car vous êtes supposés avoir de francs bagages culturels qui, ce faisant, m’évitent de passer du temps à longuement développer mes propos. Par « Sabbatéen » je fais référence au faux Messie juif soufi Sabbataï Zevi dont plutôt que de vous en épiloguer 1000 pages, je préfère vous en remettre à un lien qui traite de lui.

Gardez présent à l’esprit que je n’emploie jamais un mot par hasard, de même que j’ai un champ lexicologique largement assez étendu pour devoir écrire un terme par besoin de combler un trou. Si pour vous ce peut paraître transparent  ou anodin, ce n’est qu’en apparence car, en profondeur, chaque mot, avec moi, est dûment pesé et calibré, et je le charge volontairement d’un sens dénoté ou connoté mais tout sauf hasardeux. J’ai glissé plus haut une allusion au génocide Arménien, et dernièrement je cite Sabbataï Zevi. Trouvez le lien.

Le lien est que le sataniste Sabbataï Zevi auto-proclamé démiurge est le fondateur de la secte Kabalistique et cryptarchique des Dönmeh en Turquie en 1665 à partir des sépharades expulsés d’Espagne en 1492 puis basés en Macédoine Ottomane avant de s’annoncer comme le Messie attendu des Juifs. De là, avec sa secte obscure d’endogames, il s’est attiré l’empathie du Calife Mehmet IV. Forts de leur homogénéité tribale, et leur pouvoir occulte augmentant, ils structurèrent dans l’ombre l’appendice politique et clandestin des « Jeunes Turcs«  de sinistre mémoire, connus pour leur Révolution de Juillet 1908. Une Révolution des Jeunes Turcs faussement marranistes, en forme de cheval de Troie dont le format belliciste renvoie au registre des actuels Salafistes Wahhabistes du dossier Lybien où avec leur phalange de mercenaires Djihadistes possédés martyrisent la population Syrienne.

[A toutes fins utiles, sur les Dönmeh, mes lecteurs pourront se reporter bénéfiquement sur les pages 158 à 166 sur l’étude d’Hervé Ryssen « Pyschanalyse du judaïsme]. Ceci, c’est fait. 

Vite, les Jeunes Turcs ne firent plus mystère de leur noir projet. Leur masque tombe. Le but profilé des Sépharades: abolir le Califat Musulman, l’Islam et ce où je voulais vous amener: les Chrétiennetés d’Orient, avec le cruellissime génocide des Arméniens Catholiques. Au même moment en France on sépare de force l’Eglise de l’Etat et survient dans la foulée la guerre de 14-18.

Armenia - The Beauty of Noravank

Ce n’est qu’une courte parenthèse: ce sont aussi les mêmes Sabbatéens lucifériens et consanguins qui au 17° siècle, nommés alors Frankistes (Jacob Franck) intervinrent dans la préparation et l’éclatement de la Révolution Française un siècle plus tôt. Etaient Frankistes les membres de la Famille Rothshild.

Les nouveaux Juifs que sont les Jeunes Turcs ont déporté et décimé environ 1.500.000 Arméniens d’Avril 1915 à Juillet 1916, juste avant les grands Holocaustes sanguinaires et les déportations faits aux Chrétiens Orthodoxes Russes par la Révolution Marxiste-Lénino-Trostkyste initiée par des Juifs aussi.

Egalement ces mêmes barbares Juifs ont pulvérisé en Arménie tous les monuments historiques sur leur passage puis éventré et saccagé 2350 écoles et églises, mis à feu et à sang 66 villes et 2500 villages. Les Jeunes Juifs Turcs commencent par désarmer les soldats Arméniens engagés dans l’armée Ottomane (rapport Lepsius, chapitre 2Les vilayets de l’Anatolie orientale), puis prononcent des arrestations contre des centaines d’intellectuels et notables arméniens d’Istanbul en avril 1915, avant de les exécuter (Jean-Marie Carzou, Arménie 1915, un génocide exemplaire, Calmann-Levy). Viendront ensuite les ordres de déportation des populations Arméniennes, aussi bien dans les régions proches du front Russe qu’en Anatolie centrale & occidentale (rapport Lepsius, chapitre 3, Les vilayets de l’Anatolie occidentale). 

Les Arméniens sont déplacés  la plupart du temps à pied — plus rarement en train —, dans d’épouvantables conditions, subissant maladies, épuisement et famine, ils sont attaqués par des bandes kurdes ou par les gendarmes eux-mêmes qui les violent, les pillent et les éxécutent. Arrivés à Alep, ils sont répartis dans des camps où ils seront exterminés (notamment Chedaddiyé et Deir ez-Zor) dans le désert Syrien (Lire Raymond Kévorkian)  . Les massacres sont orchestrés par l’Organisation spéciale (Teşkilat-i Mahsusa), qui prend ses ordres du pouvoir des Jeunes Juifs Turcs (Lire Yves Ternon, Enquête sur la négation d’un génocide par les Juifs).

L’historien Ahmed Refik qui a servi comme officier de Renseignement dans l’armée Ottomane a même allégué que l’intention des Jeunes Juifs Turcs visait très explicitement la destruction physique des Chrétiens Arméniens, leur totale extermination (ou « Solution Finale » pour reprendre des intéressés Juifs un mot si employé par eux). Les Jeunes Juifs Turcs expulsèrent aussi les Chrétiens Grecs des villes Turques. Politique appliquée aussi contre des Assyriens Catholiques dont Les Jeunes Juifs Turcs ont rasé industriellement les uns après les autres les villages du Sud de la Turquie dans les années Flower-Power 60’s & 70’s.

J’aime autant vous dire l’innommable impudence qu’ont les Juifs en terre occupée Socialiste de France d’éxiger repentance et flagellation des Français pour la symbolique rafle du Vel d’Hiv.

 

Peut-être un fond musical d’ambiance pour accompagner votre lecture, c’est offert par moi. Cadeau.

Gestion_des_dechets

Notre amie la Suède connue pour tirer massivement son énergie de son traitement des rebuts, manque cruellement de déchets pour ses incinérateurs. C’est le goulot d’étranglement de l’effet pervers de la production propre.

Nos prises de conscience ont modifié nombre de conditionnements (retour du verre pour les bouteilles de lait, par exemple) en même temps que des normes en place font en sorte de renvoyer à l’expéditeur (pour recyclage) les produits importés chaque jour plus nombreux avec les délocalisations, et encore heureux.

La France fermant ses usines pour importer Chinois ou Tawanais, c’est la moindre des choses, compte tenu des faveurs douanières que notre sol accorde aux envahisseurs qui nous ferment nos usines et licencient nos ouvriers, que ces fabricants prennent en charge à leurs frais leur pollution. N’en déplaise au Sioniste Dany Boon le propagandiste apôtre du globalisme anti-protectionniste dévoyé, enorgueilli de son pamphlet « Rien A Déclarer » qui est une atteinte félone et profane de notre souveraineté, doublée d’un affront scélérat des plus dommageables pour nos milliers d’ouvriers mis au chômage. Des métastases pareilles, traîtres venimeuses aux intérêts nationaux, n’ont aucune légitimité et sont plus utiles étrangers au Moyen Orient que citoyens chez nous.

La limitation des déchets est un enjeu majeur dans les pays industrialisés. C’est le succès du recyclage suédois qui est à l’origine de cette pénurie. En effet, en Suède, seulement 1% des ordures ménagères finissent dans des décharges, contre 38% en moyenne dans les autres pays européens. Mais, pour les déchets en Suède …

  • 36% des déchets sont recyclés.
  • 14% sont compostés.
  • 49% sont incinérés, soit le plus haut taux dans l’Union après le Danemark 54 % et loin devant la moyenne européenne (22 %).

Et, c’est précisément l’incinération des déchets qui est victime de son succès. A trop recycler, elle s’est prise au piège de son cheval de bataille. Ce n’est pas la rupture de stock, c’est la rupture d’ordures, le point zéro de non-retour, à telle enseigne que la Suède paye pour importer des ordures ! 😳

Elle s’est mise en dépendance de sa fourniture énergétique issue du recyclage, appelée revalorisation énergétique des ordures. qui, après combustion, lui assure 1/5 ème du chauffage urbain soit 810.000 foyers et le courant électrique à 250.000. S’il n’y avait que son apport en ordures croit en moins de temps qu’il n’en faut à son rendement d’incinération pour l’absorber.

Mais qu’à cela ne tienne, il s’avère que des ordures en politique nous en avons de manière excédentaire en France à ne pas savoir quoi en faire, de telle sorte que nous pourrions envoyer à leurs usines tous nos détritus Socialistes dont nous ne manquons pas, à commencer par exemple, au hasard, par les déchets Martine Aubry, François Hollande, Julien Dray, Edwy Plenel, Najat Belkacem, Christiane Taubira et Manuel Valls.

Aubry

Valls

Il faut s’aider dans la vie. C’est bien la vision socialiste. Alors qu’ils servent à quelque chose d’utile pour une fois dans leur vie.  Eryc.

Vous avez été tous leurrés et êtes tombés dans le panneau, concernant la description de la Lybie sous Kadhafi, et de votre dangereuse crédulité il faudra un jour que vous en répondiez. Il me semble qu’un Jugement Dernier se fait urgent pour grand nombre de personnes avec qui il m’est de plus en plus pénible de cohabiter, de ne serait-ce que respirer le même air, et s’il ne tenait qu’à moi, je ne vous aurais pas retenus plus longtemps, glauques crédules sur ma planète Terre.

Kadhafi.

Sur la Lybie donc, dont vous avez concouru à l’anéantissement par vos prises de position idéologiques et vos choix politiques: En 1951 il était le pays le plus pauvre du monde. Arrive au pouvoir Kadhafi suite, certes, au coup d’Etat. Avant l’ingérence catastrophique de l’OTAN, la Lybie jouissait grâce à l’effort providentiel du Guide, d’un standard de vie des plus hauts qui soient en Afrique, en avance sur l’Arabie Saoudite, le Brésil et même la Russie. Par dessus le marché, Kadhafi est allé même jusqu’à monter la logistique nécessaire dans le Sahara pour chercher puis trouver de l’eau pure et jaillissante dans les profondeurs souterraines du désert pour la fournir aux Sahariens et jusqu’à la Tunisie. Il comptait aussi approvisionner l’Afrique de leur propre satellite de communications pour stopper la coûteuse location du satellite Euro-Américain.

En Lybie, l’habitation est un droit Humain inné. Une maison est chose sacrée et dûe. Les jeunes couples récemment mariés perçoivent du gouvernement le cadeau de 60.000 € pour s’acheter leur maison. L’électricité, contrairement à la France qui n’a de Révolutionnaire que le nom, est gratuite en Lybie pour tout le monde. Avant Kadhafi, 20% des gens étaient alphabétisés, contre 83% depuis. L’éducation y est gratuite et de haute qualité. Même chose pour la santé qui aussi est gratuite, comme à Cuba, (j’ai des amis qui y vont chaque année) et de haute qualité. Lorsque par extraordinaire un Lybien vient à manquer d’une formation particulière ou d’un certain soin de santé introuvable, le gouvernement monnaye son voyage au pays étranger idoine qui fera son bonheur. Ce que ne fait pas la France, ou qu’elle fait mais dans le sens inverse.

Tous les prêts bancaires sont, par la Loi, sans intérêts, à taux zéro, vous avez bien lu. Quand un Lybien achète une voiture, le gouvernement lui paye 50% de son prix. Le prix au litre de l’essence est de 0,14 $.

Ceux des Lybiens qui désirent être agriculteurs, tout leur est donné par l’Etat, la terre, la maison, le bétail les outils agricoles et les semences. 1/3 de toute la population de la Lybie était à Tripoli le 1° Juillet 2011 pour condamner les bombardements gratuits opérés par l’axe Sioniste, France incluse, car la France qui est Licratisée et Crifarde jusqu’au cou est, sinon Sioniste, du moins partisane. Ce qui pourrait faire tousser quand on sait qu’elle a été bien contente d’être faite par la Chrétienneté, officiellement avec Clovis dès son baptême en 496 mais officieusement depuis 177 (Autun) avec l’introduction du Christianisme par Rome dans les Gaules. Passons.

La banque centrale Lybienne, elle, appartient à l’Etat (elle au moins), et vit libre de dépendance, à l’inverse de toutes les banques Juives Occidentales qui inféodent les systèmes économiques des Nations et les enserre dans leur coercitif étau (il n’y a qu’à voir l’Europe Socialiste). Elle n’est pas détenue par Rothshild, même s’il en rêve, et ne souffre d’aucune dette spéculative, contrairement à une pauvre France engluée dans une crise marasmatique et endémique. La Lybie n’empruntant pas aux banques Juives Rothshildiennes, elle est prospère et sans dettes, indépendante.

Le 21 Décembre 88, la Lybie fût accusée du faux attentat du Pan Am 103 à Lockerbie. Vous connaissez les moyens de propagande éhontée de la pieuvre Sioniste Juive des Etats-Unis: or les Etats-Unis via la CIA, ont payé les témoins la somme de 2 Millions de $ pour mentir sans vergogne, entâchant la Lybie pour trouver un prétexte aux répressions (voir Wikipedia http://fr.wikipedia.org/wiki/Vol_103_Pan_Am).

La vérité est que là encore, Lockerbie était une autre des opérations False Flag dont les agences de renseignements infiltrées en sont passées maîtres dans le domaine. Pour en réalité cacher certains voyous de la CIA impliqués dans un trafic d’héroïne de la vallée de la Bekaa au Liban, lors de la prise en otage de Terry Anderson. Une équipe conjointe de la CIA, du FBI et les enquêteurs de la Defense Intelligence volaient sur le vol Pan Am 103 ce jour-là, en direction de Washington pour dénoncer le trafic d’héroïne, lorsque l’avion a explosé au dessus de Lockerbie, en Ecosse.

La Libye a été cataloguée bouc émissaire, mais comme pour le 9 / 11, la vérité a refusé de mourir. J’en profite, même si je sors du sujet, pour dire en passant que c’est aussi avec la drogue d’Afghanistan (et Bernard Kouchner est à cet égard acteur complice dans la malversation) pour s’offrir, par blanchiment d’argent, tous leurs coups bas de par le monde (blackops), surtout dans les pays indépendants (car la caisse de la CIA est une caisse noire).

« Washington savait que Saddam Hussein ne possédait pas d’armes de destruction massive, et n’avait aucun lien avec Al Qaïda. Washington savait qu’Assad n’avait pas utilisé d’armes chimiques. Washington savait que Kadhafi était victime d’une série d’attaques mensongères. Washington sait que l’Iran ne dispose pas d’armes nucléaires. Ce qui est important pour Washington, ce n’est pas la vérité: c’est de renverser ces gouvernements.« 

Ce n’est pas la première fois que les US budgétivores lorgnent d’un oeil fébrile la région du MENA allant du Maroc à la péninsule Arabique et la région du Sahel. Quant à Total et GDF Suez, ils n’attendent qu’une chose, c’est la victoire Rebelle des sauvages armés par l’OTAN pour revenir en Lybie avec de nouveaux contrats à d’autres conditions cette fois avec le CNT. C’est vous dire l’enjeu de cette fausse guerre humanitaire évangélisée par le Juif BHL à la solde des Impérialistes néo-coloniaux qui après s’être déplacés pour civiliser, passent à nouveau pour récolter les dividendes. Les Alliés du Mal ne sont jamais allés au Congo lors des massacres, jamais au Rwanda non plus, mais au Darfour oui car il y a du pétrole, le pétrole de Rothshild dont il a basé sa fortune comme je l’explique dans un tout autre article.

Sur les faux témoins graissés du Pan Am 103, depuis le temps ils ont reconnu leur vautrage à plat ventre demandé par la CIA pour noircir la Lybie et la racketter par des amendes aux familles des 270 passagers en Ecosse. Toujours sur le profil que je dépeins de la Lybie, elle a changé le paiement du pétrole Lybien de dollars jadis en dinars-or Africains, ce que la marionnette Sarkozy avait appelé « une menace pour la sécurité financière de l’Humanité ». Pas moins que cela. Et joignant son geste à la parole, une des premières choses commises par la milice Rebelle Sioniste sur sol Lybien, avant les signatures de contrats de reconstruction pour 100 Milliards d’€uros avec Bouygues, c’est la création d’une banque centrale sous gouvernance Rothshild.

Bouygues le Maquereau, le Juif mafieux.

Une extension Rothshild de plus, comme les si nombreuses en Europe qui nous coûtent les crises que nous savons. Rothshild dont la famille possède plus de la moitié des richesses du Monde. Ses banques créent de l’argent à partir de rien, sans contrepartie productive, et le vendent aux particuliers avec intérêts, ce qui créé l’inévitable goulot d’étranglement et la pauvreté, car nous n’avons jamais assez de quoi rembourser ce qui est dû et empruntons, même, un prêt pour en solder un précédent.

On fait de nos enfants dès leur naissance, de futurs endettés. Sachez d’ailleurs qu’en France, quand vous payez des impôts sur les Revenus, jamais ils ne vont aux collectivités, les routes et les Hôpitaux, mais payent en vérité (chose que l’on vous cache) seulement les intérêts de la dette envers les banques de Rothshild. D’ailleurs, la sécurité Sociale est excédentaire de 9 Milliards d’€uros et non déficitaire, à la condition que l’Etat Français lui reverse toutes ses taxes qu’ils nous inflige, sensées renflouer son trou, ce qu’il ne fait absolument pas. Ils ne vous le crient pas sur les toits et font croire à l’illusion du trou de la SS, un trou fictif totalement inventé pour vous pomper encore davantage.

Contrairement à Cameron, Merkel, Obama et Hollande, Kadhafi n’a pas vendu son peuple. La France Socialiste, oui. La Lybie était libre de toute dette, ce qui irritait férocement Rothshild qui pour les mêmes raisons qu’avec l’Allemagne de 1930, lui a déclaré la guerre, d’abord par le boycott de ses produits, afin de détourner son commerce auprès de la Palestine, ensuite par les bombes et le double front Est-Ouest. Qui est derrière les attentas de l’OTAN sur ce peuple libre, productif, prospère et souverain ? Ces derniers avaient bien plus que ce que nous avons en Europe, le RU et aux USA, un chef d’Etat intègre, soucieux de son peuple: pas le meilleur intérêt des Rothshild. Les Lybiens se partageaient leurs richesses propres de leur pays, sans emprunts à l’extérieur, dédouanés de l’usure tyrannique des banques Rothshildiennes.

Sans la tyrannique usure de ses banques, nous vivrions tous richement. L’Europe a été violée et mise en esclavage, monétairement, comme la Lybie l’a été physiquement. C’est la signature du crime messianique contre l’Humanité dont gémissent les rescapés de la Shoah mais qu’ils promeuvent chaque jour depuis 5 siècles autour d’eux, le Liban, la Syrie, l’Irak, la Lybie, l’Egypte et les prochains (un jour l’Algérie), et en plus avec un sourire impavide primé de bonne conscience, par le biais de leurs associations telles le CRIF, le CRAN, la LICRA, le BETAR, la LDJ, SOS Racisme, la HALDE, leurs flibustiers des relations Publiques tels BHL, leurs clowns Juifs tels Guy Bedos et leurs groupes nauséabonds de Rap incomestible et toxique, et enfin leurs politiciens véreux tels Hollande, Valls, Fabius, Peillon, Juppé, Taubira et Aubry, tous acquis à l’immonde cause Sioniste de toutes les hontes.

Un jour, Nick Rockefeller a proposé de déménager Israël dans le désert d’Arizona et de dédommager pour la migration chaque Israëlite d’un million de dollars. Ils ont refusé. C’est particulièrement regrettable: il avait pourtant mieux valu pour la paix dans le monde. Exit ce joug permanent et insupportable de la menace d’une guerre mondiale qui pèse sur nos nerfs, ce DAESH made in CIA-MOSSAD auteur de l’abominable holocauste perpétré sur nos milliers de frères Chrétiens au Moyen-Orient, ce sanglant et innommable génocide Talmudico-Sataniste d’une barbarie Sioniste à côté de laquelle Hitler en personne fait figure d’enfant de coeur.

Jean-Marie Le Pen contre l’attaque sur Kadhafi:

Mélenchon pour le massacre organisé du peuple Lybien, Kadhafi compris (les Rouges ont toujours voulu tuer ce peuple et instaurer la Charia Islamique)Marine contre cette attaque sur Kadhafi et son peuple:

Marine (cette fois sans Mélenchon) contre l’ingérence en Lybie, parce que Mélenchon, à force, il commence à me sortir du cul, tellement il se fait lourd sur les plateaux TV et partout d’une manière générale:

l’OTAN et ses « rebelles » ont tué 30.000 Lybiens civils, à vue, dans la rue et 100.000 militaires, et condamné à la famine autant, sans compter les exilés de force sans famille ni travail ni maison. Ils ont aussi bombardé 63 fois de suite le site de Bab Al Aziza. Je vous épargne les viols en série des rebelles sur les femmes et même les fillettes Lybiennes et les tortures de toute sorte.

Juste un dernier mot sur la question et qui fait la fameuse 3° raison occulte pour tuer Kadhafi: Par ailleurs, si la raison majeure de l’intervention US contre la Libye est effectivement le pétrole, c’est surtout, pour l’impérialisme américain, une intervention contre la Chine. Kadhafi avait commencé à vendre son pétrole à la Chine. Et la Chine est en train de conquérir à sa manière non guerrière, l’Afrique. Ce dont les USA veulent s’en attribuer le rôle. Egalement, si la carpette Sarkozy a si facilement accepté de servir de société écran à l’impérialisme Américano-Sioniste dans cette guerre, si notre armée, contre mon envie, a servi d’armée supplétive des Américains, c’est parce qu’en 2011 devait sortir une monnaie unique africaine, et c’en aurait été fini du Franc CFA fabriqué en France à Chamalières.

Kadhafi croyait en la démocratie directe, tel que dit dans son livre vert, contraire à la démocratie parlementaire, à juste titre qualifiée de corrompue, comme l’attestent les démocraties occidentales. Kadhafi généreux, croyant à tort dans les valeurs Sarkozistes qui se sont révélées ultérieurement mensongères, a même financé la campagne du nain de jardin. Un dernier élément d’information qui me vient à l’esprit et qu’il serait dommage de ne pas ajouter, est que Kadhafi s’est personnellement investi contre l’Apartheid d’Afrique du Sud.

Donc pour conclure, après tous les nombreux avantages sociaux supérieurs en nombre et en intensité à tout ce que vous connaissez en Occident, et la prospérité économique que Kadhafi a imprimé à la Lybie, en votre âme et conscience pensez-vous une seule seconde que les uns & les autres par vos clowns mis au pouvoir et toute votre alarmante crédulité, vous avez sorti la Lybie du déclin en lui apportant une prétendument « démocratie nécessaire » ? Êtes-vous une seconde sérieux en prétendant avoir honorablement oeuvré, avec morale & sagesse, vous pions du Monde démocrate en crise, déficitaire, moyenâgeux, dont le niveau social d’entraide rase à peine les pâquerettes, que vous aviez des leçons de démocratie à donner à la Lybie laïque en liquidant sa population et en y apportant l’Islamisme radical ? Je vous laisse dans votre méditation. En attendant, quand je vous dis de ne pas voter pour un crétin, ne votez pas pour ce crétin, parce que j’en sais bien plus sur lui que vous n’en saurez dans toute votre vie de crédules dont la navrante inculture politique est d’un pathétisme qui confine au puéril.

Eryc.

———————————————————

Nota Bene: Je vous avais glissé une quenelle sur la Sécurité Sociale et son faux trou que l’on vous fait avaler. Bien, maintenant je m’occupe de son cas. C’est parti, je balance sur l’Etat qui vous ment en réalité:

Vous connaissez tous les mesures Etatiques punitives pour prétendument combler son trou, dont certaines que voici à la suite. La taxe sur les industries polluantes destinée à la SS, qu’on vous prélève, l’Etat ne la lui reverse pas: 1,2 Milliard de côté mis dans la poche de l’Etat qu’il garde pour lui.

La part de TVA destinée à la SS, l’Etat se la garde pour lui sans la lui reverser: détournement = 2 Milliards. Je continue, Une partie des taxes sur l’alcohol destinée à la SS, l’Etat ne la lui verse pas et s’empoche 3,5 Milliards qu’il vous vole purement & simplement. Il ne lui reverse pas une partie des primes d’assurance-automobile qui lui est pourtant dûe = 1,6 Milliards. Il ne lui reverse pas davantage une partie des taxes sur le tabac destinée à la SS = 7,8 Milliards escroqués supplémentaires. Je continue, retard de la part de l’Etat du paiement à la SS = 2,1 Milliard. Les entreprises retardent leur paiement annuel à la SS aussi = 1,9 Milliard.

Soit, si on fait le total = 20 Milliards d’€uros détournés, qui ne lui sont pas versés alors que pourvus de la mission de résorber le trou de la Sécurité Sociale. En clair, si les responsables de la Sécurité Sociale et le gouvernement Hollande étaient dignes et faisaient à la lettre ce pourquoi ils touchent un salaire, la Sécurité Sociale non seulement elle comble son déficit (11 Milliards) mais de surcroît s’avère excédentaire de … 9 Milliards.

Si je dis qu’on vous ment, je sais ce que je dis. Si maintenant vous en doutez, vous faîtes des recherches et vous allez voir que je dis vrai.

La bonne nouvelle de la fin: le vrai Kadhafi n'est pas mort, il n'a jamais été tué.

Celui montré dans tous les medias et dont naïvement ou au contraire malicieusement, on vous a fait passer par Kadhafi ne l’est pas. N’oubliez jamais que chaque grand dirigeant, et depuis 20 siècles (je me comprends) possède son propre sosie à titre préventif pour échouer les attentats. Quelques exemples au hasard: Ben Laden, Staline, Hitler, Bush, Saddam Hussein et Kadhafi ont eu le leur. Celui que vous connaissez tel que découvert dans les photos officielles, la victime, était un habitant de la ville de Syrte. Mais avant de vous en dire un peu plus, sachez ceci:

Le Centre d’Analyses ADN de Sarajevo, le plus grand centre spécialisé au monde dans la recherche & l’identification d’ADN, a rendu son rapport définitif, sous la direction du Dr Billah. Il s’avère, après des mois d’investigations scientifiques & médicales, que l’ADN prélevé sur les corps exposés à la morgue de Misurata, que les médias aux ordres avaient unanimement fait passer pour ceux de Muatassim & Muammar Gaddafi, «ne correspondent ni à Mouammar Kadhafi ni à Muatassim. »

C’est formel, et le Centre de Recherches ADN de Sarajevo  à pris tout le temps nécessaire pour effectuer toutes les vérifications protocolaires requises en pleine connaissance de cause et pleine prise de conscience des conséquences d’une telle annonce, allant jusqu’à la perte de toute crédibilité scientifique en cas d’erreur de leur part. C’est par conséquent en toute transparence que le centre à rendu son rapport officiel.

L’auto-proclamé « gouvernement libyen », embarrassé par les conclusions de ce rapport classé hautement confidentiel dès sa réception au CNT, « garde le silence de plomb à ce sujet, de crainte que l’information ne transpire.
Son sosie tué à sa place (parmi ses 12 sosies qu’il avait) se nomme ou plutôt se nommait Ali Majid Al Andalus.
François Hollande qui ne vous dit pas tout mais sait cela, s’il vient d’aller en Algérie c’est bien pour cette raison et non pour une visite de courtoisie diplomatique comme vous le pensez si vous regardez votre télévision pour handicapés mentaux au lieu de travailler durement sur dossiers, au jaillissement de la vérité. Comme Sarkozy et toute la vermine contaminante Rabbinique Noachide mécréante de la nouvelle pensance lobotomique, c’est un ‘Sanayim’, un des centaines de supplétifs volontaires Juifs ashkénazes de la scène politique, infiltré dans le pouvoir, comme le suppôt de Satan Attali. C’est un partenaire de BHL parti en Algérie pour soutenir son travail subversif. Il hypnotise les autorités Algériennes avec pour effet escompté la volonté inavouée qu’elles prennent leurs dispositions utiles auprès du peuple Algérien (qui ceci soit dit en passant l’a accueilli toutes joies dehors et les becs euphoriquement ouverts des oisillons affamés que la mère vient nourrir en leur mettant dans leur gorge le dernier ver de terre trouvé).
Son but à la Zidane est de leur faire signer des accords en matière de renseignement et d’espionnage sous couvert de lutte antiterroriste car l’Algérie est en danger de « conspiration terroriste » et la France proposerait son aide, prenant ainsi le rôle du providentiel. Hollande doit travailler à convaincre ces autorités de mettre le peuple sous répression et ceci de manière à faciliter les investissements de BHL à convaincre les Algériens de déclencher un nouveau « printemps arabe », chose que d’ailleurs l’individu a faite.
La paire de Juifs sionistes BHL et l’irresponsable Hollande pour qui vous avez voté en France dont 99% des Musulmans y sont allés en s’appuyant sur l’affaire des 3 Algériens naturalisés Français partis chercher des armes en Bosnie.
Ceci étant, ce n’est pas moi que cela gênerait, que les Algériens cracheurs sur la France meurent sous les balles Islamistes, vu toute leur haine raciste baveuse qu’ils éructent comme des possédés à l’encontre des braves Harkis et des Français, qui frères d’armes main dans la main sont tombés au champ d’honneur pour notre France dont ils sont bien heureux d’y venir se soigner gracieusement, surtout à l’heure où l’Algérie a toujours une dette de 34 Millions d’€uros qu’elle doit à la France pourtant si « curieusement » décriée outre-Méditerranée. Et à ce que j’ai pu supporter 30 ans de ma vie, pas uniquement qu’en Algérie, même en France et sans vergogne tous les jours. Qu’on se le dise et je ne vais pas être contre que mon info circule.
Complément d’info à lire absolument sur une vérité que vous ignoriez au sujet de Kadhafi, parce que vos medias mainstream alignés et subversifs, tous désinformateurs et révisionnistes, tous menteurs, tous experts en détournement et déformation, vous l’ont caché.

Le sable et le sang.

Je l’ai écouté récemment et m’en félicite car il exprime mon opinion que j’ai d’Israel depuis des années, sa reconquista rêvée jusqu’au Maghreb, ce qu’elle appelle Le Grand Israel, selon son grand plan Torahique auquel elle voue l’Amérique et à travers elle, l’Europe et le monde entier qu’elle n’a toujours vu qu’à son service, ne reculant pas devant des moyens immoraux de chantage victimiste depuis 60 ans par la propagande de la Shoah.

Justement, un précepte Biblique qu’elle semble ignorer veut qu’il faut s’enlever sa poutre de son oeil avant que d’enlever la paille de l’oeil du voisin.

Israel n’a toujours été aux yeux aveuglés des Sionistes qu’expanSionisme suprémaciste tout ce qu’il y a de plus Impérialiste et colon, fondé sur le mythe de l’exil de l’an 70 après la destruction supposée du Temple. Les Palestiniens en savent quelque chose mais pas seulement, car il est grand temps de savoir qu’avant-même que Moïse parti d’Egypte en – 1300 ne massacre le peuple de Canaan en direction de ses Juda (future Judée) & Israel promis, les royaumes de David & Salomon (comme si le divin pouvait troquer du sable contre du sang), la Palestine était Chrétienne, puis par la suite Juive, Musulmane et Orthodoxe. Donc s’il y a bien un peuple destructif c’est bien la caste Talmudienne Sioniste jamais assez rapace et pour qui tous les non-Juifs sont des Goyim de gentils boeufs subordonnés, selon leurs préceptes Talmudiens. L’axe du Mal Sioniste, donc les Etats-Unis, la Turquie et l’Arabie Saoudite sont juste que des pions dans la main de la Juiverie Internationale et un qui n’est pas dupe de cela est Poutine qu’elle craint et qui a délivré un message clair aux Sionistes Occidentaux en envoyant la tête de l’église Russe Orthodoxe le Patriarche Cyrille 1° pour une mission religieuse en Syrie. God Will Protect the Syrian Orthodox Christians, a lancé l’église Russe. Ce n’est pas à moi Chrétien que cela va déplaire, lassé de compter le massacre Holocaustique de Chrétiens en Syrie, au Liban et dans tout le Moyen-Orient par la haine Islamo-terroriste, particulièrement des Sunnites. Un cas parmi des milliers d’autres est celui du massacre des Coptes au Caire par l’armée. Cinq Chrétiens morts de plus et 75 blessés.

Ce n’est pas la peine d’aller chercher des SS si loin, dans les poussiéreuses archives du siècle dernier en 1940 quand aujourd’hui en 2013 le monde est plus infesté au grand jour de vrais SS [ Sionistes / Salafistes ] que de cafards dans une décharge ou de rats dans les égouts.

Les Sionistes ne feront pas en Syrie ce qu’ils ont fait en Lybie. Barrage est fait à la domination en terre Islamique qui intégre le projet Sioniste du grand Israel, s’étendant tout d’abord du Nil à l’Euphrate comme indiqué dans la monnaie Israelienne.

L’imam sur la photo, dit à son prêche ceci: « Comprenez pourquoi Israel se réjouit de l’avènement des partis Islamistes. Dans les mois à venir, attendons-nous à voir des élections libres et justes. Et devinez qui remportera les élections: les partis Islamistes. Ils gagneront les élections et formeront le gouvernement, et Israel en jubilera de plaisir. Si le gouvernement Islamique arrive en Egypte, il portera secours aux Musulmans de Gaza, politiquement et matériellement, en missiles et armes. Israel dira: ces missiles viennent d’Egypte qui soutient le terrorisme, puisque le Hamas est qualifié d’organisation terroriste. Et Israel aura son casus belli, sa justification pour combattre l’Egypte, et Israël étendra ainsi son territoire au Nil et contrôlera pour le coup le Canal de Suez. Elle doit aussi élargir son territoire à l’Euphrate en prenant sur son passage l’Irak et la Jordanie. Comme c’est pratique d’avoir déjà l’armée Américaine au contrôle sur place en Irak. On commence donc à discerner derrière ce Printemps Arabe la machination colossale tout droit sortie de la Torah (il sous-entend Le Grand Israel). Pour qu’Israel puisse entreprendre cette grande guerre contre les Arabes et agrandir massivement son territoire elle doit s’assurer que les Musulmans n’aient aucune capacité militaire qui menace de détruire Israel. Il n’y a qu’une arme qu’Israel redoute, l’arme nucléaire et les missiles à capacité nucléaire. »

En clair, désarmer dans tous les sens du terme, même les consciences, pour mieux envahir et asservir. On retrouve le même projet, le grand Maghreb, dans le projet Eurabia des Arabes du Maghreb, déconfits depuis leur cuisant échec de la France de Charles Martel à la bataille de Poitiers en 732, dont les rouges zélateurs du Communisme en avalent encore leur marteau et leur faucille et salivent d’espoir de voir un jour, « Inch Allah », cette défaite censurée des manuels scolaires de nos enfants. Pourquoi pas une Burqa sur ces livres, pour les dissimuler (sic).

C’étaient les paroles de cet Imam dont j’ai bien aimé le discours qui rappelle des vérités que depuis 4 ans je me suis épuisé à essayer de partager pendant que la Judéo-Maçonnerie, juste bonne qu’à nous fatiguer avec sa Shoah, au moyen de ses mercenaires Arabes qu’elle convertit et dirige, joue la pyromane de mes valeurs Chrétiennes et fait incendier en dominos tous les Chrétiens du monde, et soit-dit en passant, les Palestiniens.

Par conséquent, l’Iran peut atomiser Israel sans que j’en verse ne fusse qu’une larme, il peut et devrait anéantir ce centre décisionnel qui a pris en otage les Etats-Unis depuis sa création et semé crise & déception dans toute l’Europe et donc en France mon pays. Qu’en la pulvérisant, Iran affaiblisse le cancer mondial de la Juiverie. Ensuite, nous Chrétiens, avec Poutine s’il le faut, nous éradiquerons cet intégrisme Salafiste qui a tant et tant persécuté de pieux Chrétiens, de pieux Juifs et de pieux Musulmans de par les peuples et les siècles. Auparavant, je lui recommande de rapatrier ses 200.000 Iraniens résidents d’Israel et d’épargner le petit peuple Juif, ses familles civiles, mais il peut exploser le Tsahal de la honte et ses 80% de politiques véreux engraissés par l’AIPAC Américaine à grands salaires, et couler par le fond le mal Sionisme qui par domino anéantirait l’hydre Sioniste Américaine responsable des guerres dans le monde depuis Adam Weishaupt et sa confrérie des Illuminés de Bavière. Les Juifs peuvent toujours parler des enfants avec des colliers de clés en plastique de Mahmoud Ahmadinejad, eux tuaient à bout portant des nourrissons Palestiniens prétextant qu’ils seraient une menace plus tard. Pire que l’horreur de la nuit sanglante de tuerie de Hérode (dite « massacre des innocents ») qui indirectement fît décimer tous les enfants Juifs pour atteindre Jésus (Récit possiblement légendaire plagié sur des textes antérieurs Hindous, voir en fin d’article la version Hindoue).

Souvenez-vous du sanguinaire « Dragon de l’Apocalypse, j’ai nommé Hérode:

« En l’an 47 avant Jésus-Christ, César nomma Antipate procurateur de Judée lequel désigna son fils Hérode comme gouverneur de la Galilée. Ce fut par une étrange coïncidence, que Hérode obtint sa royauté et son royaume du Sénat Romain après l’assassinat de César, au moment où Rome était sans Souverain Pontife. Il en advient donc que Hérode, dans ses fonctions royales et ses sacrifices à Jupiter, devint représentant de Nemrod comme Souverain Pontife sur Israël: c’est à dire « le Dragon ». Depuis la déportation à Babylone, aucun roi ne régna sur Israël pour environ 500 ans. Mais voici qu’apparaît soudain un roi inattendu dans une période de l’histoire très peu connue de nos jours, c’est à dire celle silencieuse entre l’Ancien & le Nouveau Testament, qui se rapporte aux exploits de Judas Macchabée jusqu’à la fin du règne des Princes Asmonéens (Dan.11: 32-35). Référons-nous aux événements historiques prophétisés par Daniel: « la petite corne » de l’empire Romain (Dan.7:8); et « le roi qui fera ce qu’il voudra » (Dn.11:36).

Ce roi despotique qui usurpa le trône de David promis au Seigneur Jésus (Lc.1:32; Ac.2:29,30), fut nul autre que Hérode le Grand.

Hérode, premier Juif Sioniste historique, traître aux Juifs eux-mêmes.

Règne d’Hérode sur la Judée: de – 37 av JC à + 4 ap JC. Hérode est un roi juif, issu d’une famille de convertis Iduméens sous Hyrcan 1er, c’est-à-dire qu’il est formellement Juif depuis 3 générations. Il est marié à Mariamme, Juive de la dynastie Asmonéenne puisqu’elle est la petite-fille d’Hyrcan II. Mais Hérode  se pose plus en défenseur des intérêts des Juifs de la diaspora Romaine, desquels il se sent plus proche que des Judéens, moins assimilés à la culture gréco-romaine.

Alfred Edersheim: « Le roi Hérode jugeait cruellement et despotiquement ». Mais la meilleure source sur Hérode, se trouve dans « l’Antiquité des Juifs«  de Josèphe Flavius: « Pour empêcher le peuple d’exprimer son mécontentement, Hérode ne permit pas au habitants de se réunir, de marcher, ou de manger ensemble; et surveillait tout ce qu’ils firent. Ceux qui furent pris, furent conduits à la citadelle Hyrcania, torturés atrocement et mis à mort« .

Le lien entre le Dragon de l’Apocalypse et la dynastie des rois Hérodes est définitivement confirmé par A.R. Kayayan  dans « Le Dieu Invincible« :

« Venons-en à l’acharnement colérique du Dragon lors de la naissance du Messie, la véritable descendance de la femme, le Promis de Dieu. Dans l’étable de Bethléhem se trouve couché un enfant né comme Horus d’une mère vierge. Or, elle comme son fiancé Joseph sont tous les deux de descendance Davidique.

La promesse de Dieu s’est enfin réalisée. Mais, aussitôt, le Dragon se dresse là sous les traits de Hérode le Grand, lequel, ayant appris la naissance de cet enfant, cherche à le tuer. La naissance du Christ déclencha la violence meurtrière et désespérée des puissances maléfiques contre l’Élu de Dieu. Hérode chercha à le tuer, mais l’enfant fut mis à l’abri. Alors le tyran sanguinaire se contenta de se venger sur des innocents en faisant massacrer tous les enfants de la région de Bethléhem ».

Source: http://www.latrompette.net/

La suite:

Des mises au point historiques s’imposent: Les Juifs ne forment pas un peuple indivisible, cohérent. Cette question ancienne de savoir s’il l’est, appelle cette réponse. Contrairement à l’idée reçue, la diaspora ne naquit pas de l’expulsion des Hébreux de Palestine, mais de conversions successives en Afrique du Nord, en Europe du Sud et au Proche-Orient. Voilà qui ébranle un des fondements de la pensée Sioniste, celui qui voudrait que les Juifs soient les descendants du royaume de David et non — à Dieu ne plaise ! — les héritiers de guerriers berbères ou de cavaliers khazars.

Tout Israélien sait, sans l’ombre d’un doute, que le peuple Juif existe depuis qu’il a reçu la Torah dans le Sinaï, et qu’il en est le descendant direct et exclusif. Chacun se persuade que ce peuple, sorti d’Egypte, s’est fixé sur « la terre promise », où fut édifié le glorieux royaume de David et de Salomon, partagé ensuite en royaumes de Juda et d’Israël. De même, nul ne doute qu’il a connu l’exil à 2 reprises: après la destruction du premier Temple, vers 600 avant J.C, puis après celle du second temple, en l’an 70 après J.C.

S’ensuivit pour lui une errance de près de 2000 ans: ses tribulations le menèrent au Yémen, au Maroc, en Espagne, en Allemagne, en Pologne et jusqu’au fin fond de la Russie, mais il parvint toujours à préserver les liens du sang entre ses communautés éloignées. Ainsi, son unicité ne fut pas altérée. A la fin du XIXe siècle, les conditions mûrirent pour son retour dans l’antique patrie. Avec Hitler, des millions de Juifs auraient naturellement repeuplé Eretz Israël (« la terre d’Israël ») puisqu’ils en rêvaient depuis 20 siècles.

Vierge, la Palestine attendait que son peuple « originel » vienne la faire refleurir. Car elle lui appartenait, et non à cette minorité Arabe, dépourvue d’histoire, arrivée là « par hasard ». Justes étaient donc les guerres menées par le peuple errant pour reprendre possession de « sa » terre; et criminelle l’opposition violente de la population locale.

D’où vient cette interprétation de l’histoire Juive ? Elle est l’œuvre, depuis la seconde moitié du XIXe siècle, de talentueux reconstructeurs du passé, dont l’imagination fertile a inventé, sur la base de morceaux de mémoire religieuse, Juive et Chrétienne, un enchaînement généalogique continu pour le peuple Juif.

L’abondante historiographie du Judaïsme comporte, certes, une pluralité d’approches. Mais les polémiques en son sein n’ont jamais remis en cause les conceptions essentialistes élaborées principalement à la fin du XIXe siècle et au début du XXe.

Lorsque apparaissaient des découvertes susceptibles de contredire l’image du passé linéaire, elles ne bénéficiaient quasiment d’aucun écho. L’impératif national, tel une mâchoire solidement refermée, bloquait toute espèce de contradiction et de déviation par rapport au récit dominant, pour ne pas dire arbitrairement imposé. Les instances spécifiques de production de la connaissance sur le passé Juif — les départements exclusivement consacrés à l’« histoire du peuple Juif », séparés des départements d’Histoire (appelée en Israël « histoire générale ») — ont largement contribué à cette curieuse hémiplégie. Même le débat, de caractère juridique, sur « qui est juif ? » n’a pas préoccupé ces historiens: pour eux, est Juif tout descendant du peuple « contraint » à l’exil il y a 2000 ans. C’est faux.

Ces chercheurs « autorisés » du passé ne participèrent pas non plus à la controverse des « nouveaux historiens », engagée à la fin des années 80’s. La plupart des acteurs de ce débat public, en nombre limité, venaient d’autres disciplines ou bien d’horizons extra-universitaires: sociologues, orientalistes, linguistes, géographes, spécialistes en science politique, chercheurs en littérature, archéologues formulèrent des réflexions nouvelles sur le passé juif et sioniste. On comptait également dans leurs rangs des diplômés venus de l’étranger. Des « départements d’histoire juive » ne parvinrent, en revanche, que des échos craintifs et conservateurs, enrobés d’une rhétorique apologétique à base d’idées reçues, de postulats et de clichés préconçus.

Le Judaïsme, religion prosélyte:
Bref, en 60 ans, l’histoire nationale a très peu mûri, et elle n’évoluera vraisemblablement pas à brève échéance. Pourtant, les faits mis au jour par les recherches posent à tout historien honnête des questions surprenantes au premier abord, mais néanmoins fondamentales.

La Bible peut-elle être considérée comme un livre d’histoire ? Les premiers historiens juifs modernes, comme Isaak Markus Jost ou Leopold Zunz, dans la première moitié du XIXe siècle, ne la percevaient pas ainsi: à leurs yeux, l’Ancien Testament se présentait comme un livre de théologie constitutif des communautés religieuses juives après la destruction du premier Temple. Il a fallu attendre la seconde moitié du même siècle pour trouver des hi storiens, en premier lieu Heinrich Graetz, porteurs d’une vision « nationale » de la Bible: ils ont transformé le départ d’Abraham pour Canaan, la sortie d’Egypte ou encore le royaume unifié de David et Salomon en récits d’un passé authentiquement national. Les historiens sionistes n’ont cessé, depuis, de réitérer ces « vérités bibliques », devenues nourriture quotidienne de l’éducation nationale gavée directement dans la bouche des enfants par les entonnoirs de la pédagogie Gauchiste.

Mais voilà qu’au cours des années 80’s la terre tremble, ébranlant ces vieux mythes fondateurs poussiéreux. Les découvertes de la « nouvelle archéologie » contredisent la possibilité d’un grand exode au XIIIe siècle avant notre ère.
De même, Moïse n’a pas pu faire sortir les Hébreux d’Egypte et les conduire vers la « terre promise » pour la bonne raison qu’à l’époque celle-ci … était aux mains des Egyptiens. On ne trouve d’ailleurs aucune trace d’une révolte d’esclaves dans l’empire des pharaons, ni d’une conquête rapide du pays de Canaan par un élément étranger, même si la notion d’esclavage peut effectivement être envisageable ne serait-ce que pour tenter d’expliquer le grand chantier des pyramides d’Egypte.

Il n’existe pas non plus de signe ou de souvenir du somptueux royaume de David et de Salomon. Les découvertes de la décennie écoulée montrent l’existence, à l’époque, de deux royaumes: Israël, le plus important, et Juda, la future Judée. Les habitants de cette dernière ne subirent pas non plus d’exil au VIe siècle avant notre ère: seules ses élites politiques et intellectuelles durent s’installer à Babylone. De cette rencontre décisive avec les cultes Perses naîtra le monothéisme Juif.

L’exil de l’an 70 de notre ère a-t-il effectivement eu lieu ? Paradoxalement, cet « événement fondateur » dans l’histoire des Juifs, d’où la diaspora tire son origine, n’a pas donné lieu au moindre ouvrage de recherche. Et pour une raison bien prosaïque: les Romains n’ont jamais exilé de peuple sur tout le flanc oriental de la Méditerranée. A l’exception des prisonniers réduits en esclavage, les habitants de Judée continuèrent de vivre sur leurs terres, même après la destruction du second temple.

Une partie d’entre eux se convertit au Christianisme au IVe siècle, et l’autre se rallia à l’lslam lors de la conquête Arabe au VIIe siècle. La plupart des penseurs sionistes n’en ignoraient rien: ainsi, Yi tzhak Ben Zvi , futur président de l’Etat d’Israël, tout comme David Ben Gourion, fondateur de l’Etat, l ’ont-ils écrit jusqu’en 1929, année de la grande révolte Palestinienne. Tous deux mentionnent à plusieurs reprises le fait que les paysans de Palestine sont les descendants des habitants de l’antique Judée. En vérité, dans chaque Palestinien aujourd’hui, seul vrai descendant de Jésus, coule un peu de son sang.

A défaut d’un exil depuis la Palestine romanisée, d’où viennent les nombreux Juifs qui peuplent le pourtour de la Méditerranée dès l’Antiquité ? Derrière le rideau de l’historiographie nationale se cache une étonnante réalité historique. De la révolte des Maccabées, au IIe siècle avant notre ère, à la révolte de Bar-Kokhba, au IIe siècle après J. C, le judaïsme fut la première religion prosélyte. Les Asmonéens avaient déjà converti de force les Iduméens du sud de la Judée et les Ituréens de Galilée, annexés au « peuple d’Israël ». Partant de ce royaume Judéo-hellénique, le Judaïsme essaima dans tout le Proche-Orient et sur le pourtour méditerranéen. Au premier siècle de notre ère apparut, dans l’actuel Kurdi stan, le royaume Juif d’Adiabène, qui ne sera pas le dernier royaume à se « judaïser »: d’autres en feront autant par la suite.
Les écrits de Flavius Josèphe ne constituent pas le seul témoignage de l’ardeur prosélyte des Juifs.

D’Horace à Sénèque, de Juvénal à Tacite, bien des écrivains latins en expriment la crainte. La Mishna et le Talmud autorisent cette pratique de la conversion — même si, face à la pression montante du Christianisme, les sages de la tradition Talmudique exprimeront des réserves à son sujet.

La victoire de la religion de Jésus Christ le Chrétien, au début du IVe siècle, ne met pas fin à l’expansion du Judaïsme, mais elle repousse le prosélytisme Juif aux marges du monde culturel Chrétien. Au Ve siècle apparaît ainsi, à l’emplacement de l’actuel Yémen, un royaume Juif vigoureux du nom de Himyar, dont les descendants conserveront leur foi après la victoire de l’islam et jusqu’aux temps modernes. De même, les chroniqueurs Arabes nous apprennent l’existence, au VIIe siècle, de tribus berbères judaïsées: face à la poussée Arabe, qui atteint l’Afrique du Nord à la fin de ce même siècle, apparaît la figure légendaire de la reine Juive Dihya el -Kahina, qui tenta de l’enrayer. Des Berbères judaïsés vont prendre part à la conquête de la péninsule Ibérique, et y poser les fondements de la symbiose particulière entre Juifs et Musulmans, caractéristique de la culture hispano-arabe.

La conversion de masse la plus significative survient entre la mer Noire et la mer Caspienne: elle concerne l’immense royaume khazar, au VIIIe siècle. L’expansion du Judaïsme, du Caucase à l’Ukraine actuelle, engendre de multiples communautés, que les invasions mongoles du XIIIe siècle refoulent en nombre vers l’est de l’Europe. Là, avec les Juifs venus des régions slaves du Sud et des actuels territoires Allemands, elles poseront les bases de la grande culture Yiddish.

Ces récits des origines plurielles des Juifs figurent, de façon plus ou moins hésitante, dans l’historiographie Sioniste jusque vers les années 60’s; ils sont ensuite progressivement marginalisés avant de disparaître de la mémoire publique en Israël. Les conquérants de la cité de David, en 1967, se devaient d’être les descendants directs de son royaume mythique et non — à Dieu ne plaise ! — les héritiers de guerriers berbères ou de cavaliers Khazars. Les Juifs font alors figure d’ethnos spécifique qui, après 2000 ans d’exil et d’errance, a fini par revenir à Jérusalem, sa capitale invoquée dès la Torah.

Les tenants de ce récit linéaire et indivisible ne mobilisent pas uniquement l’enseignement de l’histoire: ils convoquent également la biologie. Depuis les années 70’s, en lsraël, une succession de recherches « scientifiques » s’efforce de démontrer, par tous les moyens, la proximité génétique des Juifs du monde entier (comme s’il y avait un gêne Juif). Intéressant quand on sait que ceux qui se sont essayés à expliquer la différenciation et le classement humain par la primauté du double chromosome Y dans l’agressivité de certains individus, ou la constance morphologique dans des typologies ethniques se sont faits injurier de xénophobes Fachistes, ce que pourtant un consensus Juif opère bien dans sa recherche de filiation trans-géographique et temporelle ! La « recherche sur les origines des populations » représente désormais un champ curieusement légitimé et populaire de la biologie moléculaire, tandis que le chromosome Y mâle s’est offert une place d’honneur aux côtés d’une Clio Juive (déesse muse de l’Histoire) dans une quête effrénée de l’unicité d’origine du « peuple élu », comme pour l’homogénéiser et donc l’affirmer par la négation d’appartenance à d’autres groupes que selon les Juifs, tout oppose. Quand l’hôpital se moque de la pharmacie, puisque nous tombons dans la caricature, la réduction pure par l’ethno-tribalisme si qualifié de Fachiste par les mêmes procéduriers instrumentalistes qui crient au racisme quand ce sont des Goyim qui tentent l’approche des métadonnées génétiques. C’est du même obscur ressort qui veut qu’un de couleur de peau différente se plaigne de racisme à son encontre, après avoir clamé que nous sommes tous égaux et que les races n’existent pas ! Ce qui pourrait revenir aussi, pourquoi pas, à fustiger donc que Nelson Mandela mène un combat au nom des siens, la race Noire. Là est toute l’équivoque, l’incohérence absolue des paroliers Crifards et Licraistes qui s’excluent et se divisent eux les premiers pour feindre la surprise que des tiers les « persécutent ». On ne peut exiger un droit à la différence en même temps qu’on abstrait ou qu’on nie l’idée-même qu’entre personnes puisse exister la moindre différence. Il s’agirait de ne pas confondre constantes raciales et variables comportementales.

Cette conception historique constitue la base de la politique identitaire de l’Etat d’Israël, et c’est bien là que le bât blesse ! Elle donne en effet lieu à une définition essentialiste et ethnocentriste du Judaïsme, alimentant une ségrégation qui maintient à l’écart les Juifs , pris en défaut d’intégration, des non-Juifs — Arabes comme immigrants russes ou travailleurs immigrés, tous ainsi vus comme dissociés. C’est là où il ya lieu de s’interroger sérieusement sur le sens des revendications du Talmud selon qui le Juif est la race supérieure. Discours, si l’on en croit pourtant bien le peuple Juif, cruellement Fachiste dans la bouche d’un chancelier Allemand. Cette fierté Juive, si snob et chovine pose un grave problème au Monde. Comme pose exactement le même problème tout communautarisme intégriste et radical qui se prend à se réclamer d’une fusion sacrée avec Dieu, et qui propage par le sabre des formes incantatoires d’utopies Djihadistes totalement hystériques et mêmes dangereusement blasphématoires et profanes qui se revendiquent du culte pour répandre croisades dimmhitudes.

Israël, 64 ans après sa fondation, refuse obstinément de se concevoir comme une république existant pour ses citoyens. 25% d’entre eux ne se considèrent pas comme des Juifs et, selon l’esprit de ses lois, cet Etat n’est pas le leur. En revanche, Israël se présente toujours comme l’Etat des Juifs du monde entier, même s’il ne s’agit plus de réfugiés expulsés par exemple d’Espagne en 1492, mais de citoyens de plein droit vivant en pleine égalité fraternelle dans les pays où ils résident. Autrement dit, une ethnocratie oligarche sans frontières justifie la sévère discrimination qu’elle pratique à l’encontre d’une partie de ses citoyens en invoquant le mythe de la nation éternelle, reconstituée pour se rassembler sur la « terre de ses ancêtres », qui comiquement ne l’est pas plus que toute autre au monde qui a été leur écrin, si tant est que Byzance, Babylone et l’Egypte en aient été. Peut-être cette étendue religieuse particulière qui a ses rites, ses croyances, ses faits & gestes, ses manières, son langage, son folklore, ses us et coutumes, devrait se questionner sur ce qui a fait qu’en tout temps où qu’ils aient habité individuellement, ils se soient fait expulser de toutes parts à toutes les époques. En Histoire géo-politique, l’exclusion d’un groupe à l’extérieur d’un pays n’est que l’expression directe de sa propre différenciation spontanée, volontaire et assumée au sein de son pays hôte. Une famille qui se dilue et se fond survit toujours, il n’est qu’à voir les peuples Asiatiques unanimement reconnus pour leur citoyenneté impliquée. A contrario, un peuple qui se contracte et développe arrogance en lieu d’humilité, animosité en lieu d’empathie, complexe de supériorité et hostilité en lieu de simplicité, paye toujours sa désapprobation culturelle contre son berceau d’adoption par le rejet de la greffe d’abord sous forme de ghetto, d’apartheid, comme premier signe du destin, puis comme dernier signe, la sélection naturelle sous forme de carton rouge définitif à l’extérieur des frontières nationales, avec les exodes et les diasporas que l’on sait.

Décrire l’histoire Juive se fait par-delà le prisme Sioniste, en liaison directe avec les faits. En guise de lien de causalité commune dans le point de chute en terre Palestinienne, et de lien de famille commun, les Juifs ont toujours résulté de conversions religieuses dans diverses régions du monde: ils ne sont pas un « ethnos » singulier d’individus épars, cristallisés en un réseau informel d’une même origine unique et qui aurait circulé au fil d’une errance de 20 siècles, guidés par le Sionisme pour échoir en terre de Palestine comme Moïse aurait conduit ses pairs d’Egypte en Judée.

———————————————

* « Krishna naît à Mathura, au nord d’Agra, à la fin du troisième âge du monde. Sa mère est la vierge Devaki et son père Vasudeva. Les maisons hindoues ont souvent une image de Krishna sous la forme d’un berger jouant de la flûte. A cette époque, Kamsa, frère de Devaki, règne sur Mathura. Il sait, par un oracle, qu’un des nouveaux-nés de l’année en cours, le fera mourir. En conséquence, il tient pour prisonnières les mères de famille, et tue les tous les nouveaux-nés qu’il voit. Le premier à lui échapper est Balarama. Puis vient Krishna. Pour qu’il soit épargné, on lui substitue, dès la naissance, la fille du berger et de Yasoda, née au même instant.  Adulte, Krishna tua Kamsa. » Source: L’Histoire de Krishna, qui a servi aux hébreux plagiaires, pour la rédaction de la Bible.

Après le socialiste François Mitterrand, le tout aussi socialiste François Hollande, s’est révélé aux yeux de tous être le deuxième pire Président que l’Europe ait connu en 100 ans. Tour d’horizon du plus calamiteux recordman mondial du quinquenat le plus funeste et plus court de l’Histoire ( 1 an ):

Le prix de F. Hollande dans l'opinion publique internationale:

Désopilant. La honte sur François Hollande qui vaut 1 chameau. De plus, entendez comme il braille le pauvre chameau. Quand il a vu qu’il était donné à Flamby Le Flan, il pleurait à grosses larmes. Il ne voulait pas le suivre ! Que fait la SPA ? Et le Hollande qui ne voit rien, ce qui d’ailleurs est préoccupant pour un chef d’Etat de fait censé avoir des facultés exemplaires de lucidité pour diriger une Nation. Giscard, encore, il a eu une rivière de diamants de sa visite chez Bokasa. Hollande, lui, il vaut un chameau. C’est à mourir de rire. Ils ont été gentils au Mali, ils auraient pu lui offrir un flan, qui lui aurait été encore plus seyant.

Je vois d’ici la ménagerie à l’Elysée, en plus ! Dedans il va uriner partout dans le salon, le chameau, et dans le jardin il va courir derrière les 3 canards de Chirac. Ou l’inverse, les 3 canards de Chirac vont courir toute la journée derrière leur nouveau copain chameau ! Coin-coin … Quel zoo, cet Elysée !

Dans la mythologie grecque, les champs Élyséens ou simplement l’Élysée (en grec ancien Ἠλύσιον πεδίον / Êlýsion pedíon, de ἐνηλύσιον / enêlýsion, « lieu frappé par la foudre ») sont le lieu insulaire des Enfers où les héros et les gens vertueux goûtent le séjour de la mort, juste après l’Erèbe. Chez Homère, les champs Élyséens se situent à l’extrémité occidentale de la Terre, près d’Océan. Dans l’Odyssée, Protée les décrit ainsi à Ménélas:

« Les Immortels t’emmèneront chez le blond Rhadamanthe,
Aux champs Élyséens, qui sont tout au bout de la terre.
C’est là que la plus douce vie est offerte aux humains ;
Jamais neige ni grands froids ni averses non plus ;
On ne sent partout que zéphyrs dont les brises sifflantes
Montent de l’Océan pour donner la fraîcheur aux hommes. »

À l’époque d’Hésiode, les champs Élyséens deviennent les îles des Bienheureux, décrites par Pindare. Virgile, au chant VI de l’Énéide, donne une description des champs Elyséens. Ceux-ci, situés dans les Enfers, accueillent les initiés aux mystères orphiques. Ce lieu connaît un éternel printemps et possède son propre soleil et ses propres étoiles. Certains auteurs de l’Occident Chrétien ont repris ce modèle: les champs Élyséens se situent en enfer et accueillent les héros et poètes qui ont vécu avant la venue du Christ. C’est ainsi que dans le poème de Dante, la Divine Comédie, les champs Élyséens constituent le premier des 9 cercles de l’enfer et rassemblent les Anciens, que préside le sage Aristote.

La valeur de F. Hollande dans l'opinion publique nationale:

.

La France a jugé, le couperet est tombé. Les internautes ont doté sur cestdelamerde.com François Hollande du plus haut score de merdicité, plaçant celui qui s’essuie chaque jour les pieds sur son paillasson d’électeurs, à la tête des personnalités politiques Françaises les plus merdiques jamais connues. Avant même son élection, plus de Français préféraient Marine Le Pen à ce cancre. Je me suis toujours demandé dans quelle mesure l’élection de ce minable à la Présidence n’avait-elle pas été purement & simplement truquée.

Dès le lendemain même de son élection, François Hollande (socialiste) a fait un nombre toujours croissant de mécontents. Aujourd’hui 3 Mars 2013 le record atteint presque 70% de réfractaires à François Hollande ! Un fait historique qui fait date. La France en rêve de le mettre aux rebuts même pas 10 mois après son investiture. Il est la risée incarnée des Présidents.

On y trouvera un jour même des putes:

Vote Hollande

Une pute qui vote Hollande. On ne nous apprend rien, on le sait déjà, qu’en France il n’y a que les putes pour voter Socialiste.
F. Hollande et son humour baveux de petit Gauchiste complexé:

Sur l’affaire de sa blague extrêmement déplacée au sujet de la démission du Pape: L’ irrévérencieux François Hollande de la crasse Gauchiste écoeure chaque jour un peu plus les Français et leur fait honte. François Hollande déshonore chaque jour de sa polluante présence les Français, c’est un personnage très irrespectueux, athée, laïque (donc Maçonnique) et catholicophobe. François Hollande, inapte à ses fonctions, doit démissionner et verser à vie à la France des dommages & intérêts pour le préjudice moral causé. François Hollande est Minable.

Petit indigne que François Hollande. François Hollande, tu es un minable.

Un détour à présent sur l'hypocrisie notoire de F. Hollande dans le dossier Malien:

Nigel Farage dit ses quatres vérités au flan François Hollande. Le leader de l’UKIP affirme en effet que la France et l’Allemagne ne pourront pas rester ensemble dans la même union monétaire. De plus, il dit que pour masquer nos problèmes économiques, Hollande a utilisé le vieux tour de l’intervention militaire à l’étranger.

François Hollande qui ment, qui désinforme et qui censure

Hollande ment en permanence sur la diplomatie, l'économie, l'histoire & la politique.

Il désinforme et censure preuves comme vérités. Le 28 Juillet 2011, pour déprogrammer le film « La Valise ou le Cercueil », la chaîne rétrograde et Nihilo-Gauchiste ARTE, s’était maladroitement abritée derrière une simple phrase lénifiante:

((Le film ne correspond pas aux exigences de notre ligne éditoriale)).

Avec l’arrivée des Socialistes, il semble, aujourd’hui, que cette ligne, on ne peut plus idéologique, soit reprise à leur compte par l’ensemble des chaînes tant publiques que privées.

- Les Pieds-Noirs et les Harkis vous remercient bien, les bien-pensants.

- Merci France Télévision … Merci les chaînes publiques de dissimuler LES VÉRITÉS SUR L’ALGERIE FRANÇAISE méconnues d’une grande partie de nos concitoyens.

- Merci aussi de contribuer à conforter une pensée unique totalitaire qui vous avalera bien un jour à votre tour.

Comble de la provocation des merdias au pied, vautrés à plat-ventre par terre et abonnés au forfait anulingus de la dictature en place:

La chaîne « Ciné+ Premiere », a osé diffuser hier le film pro-FLN de Rachid Bouhireb financé en majeure partie avec vos impôts …« HORS-LA-LOI ».

Les dernières nouvelles sont salées, j'apprends ceci
Le travesti homosexuel et pédophile Bertrand De La Nouille, Maire de Paris, s’est fait humilier. Lui qui aime chaque année laisser impuni et gratuit chez ses amies Racailles l’incendie criminel de milliers de voitures et leur destruction des biens publics sans exiger 1 centime, il a réclamé 900.000 € aux manifestants anti-mariage déviant des pédophiles homosexuels pour leur manifestation au Champ de Mars qui auraient un peu « abîmé » la pelouse. Rien aux putes saphiques, féministes et lubriques Femen ni à la tribu des Bobos-Gauchos sodomites à fleur dans le cul de la Gay Parade, par contre, qui eux ont manifesté pour s’auto-sodomiser sur le dos des liens sacrés de l’Eglise et fabriquer des enfants OGM ! La Gôche qu’on entend brailler sur les maïs transgéniques toute l’année, que dit-elle, là, sur les enfants transgéniques par contre ? Rien, elle marche à l’ombre la queue entre les jambes et rase les murs la tête basse. En guise de 900.000 €, De La Nouille s’est fait payer 900 € et en pièces de 1 centime ! Il paraît qu’il s’étouffe. Tant mieux, au moins cette bonne nouvelle en Socialie.

%d blogueurs aiment cette page :