Peut-être un fond musical d’ambiance pour accompagner votre lecture, c’est offert par moi. Cadeau.

Gestion_des_dechets

Notre amie la Suède connue pour tirer massivement son énergie de son traitement des rebuts, manque cruellement de déchets pour ses incinérateurs. C’est le goulot d’étranglement de l’effet pervers de la production propre.

Nos prises de conscience ont modifié nombre de conditionnements (retour du verre pour les bouteilles de lait, par exemple) en même temps que des normes en place font en sorte de renvoyer à l’expéditeur (pour recyclage) les produits importés chaque jour plus nombreux avec les délocalisations, et encore heureux.

La France fermant ses usines pour importer Chinois ou Tawanais, c’est la moindre des choses, compte tenu des faveurs douanières que notre sol accorde aux envahisseurs qui nous ferment nos usines et licencient nos ouvriers, que ces fabricants prennent en charge à leurs frais leur pollution. N’en déplaise au Sioniste Dany Boon le propagandiste apôtre du globalisme anti-protectionniste dévoyé, enorgueilli de son pamphlet « Rien A Déclarer » qui est une atteinte félone et profane de notre souveraineté, doublée d’un affront scélérat des plus dommageables pour nos milliers d’ouvriers mis au chômage. Des métastases pareilles, traîtres venimeuses aux intérêts nationaux, n’ont aucune légitimité et sont plus utiles étrangers au Moyen Orient que citoyens chez nous.

La limitation des déchets est un enjeu majeur dans les pays industrialisés. C’est le succès du recyclage suédois qui est à l’origine de cette pénurie. En effet, en Suède, seulement 1% des ordures ménagères finissent dans des décharges, contre 38% en moyenne dans les autres pays européens. Mais, pour les déchets en Suède …

  • 36% des déchets sont recyclés.
  • 14% sont compostés.
  • 49% sont incinérés, soit le plus haut taux dans l’Union après le Danemark 54 % et loin devant la moyenne européenne (22 %).

Et, c’est précisément l’incinération des déchets qui est victime de son succès. A trop recycler, elle s’est prise au piège de son cheval de bataille. Ce n’est pas la rupture de stock, c’est la rupture d’ordures, le point zéro de non-retour, à telle enseigne que la Suède paye pour importer des ordures ! 😳

Elle s’est mise en dépendance de sa fourniture énergétique issue du recyclage, appelée revalorisation énergétique des ordures. qui, après combustion, lui assure 1/5 ème du chauffage urbain soit 810.000 foyers et le courant électrique à 250.000. S’il n’y avait que son apport en ordures croit en moins de temps qu’il n’en faut à son rendement d’incinération pour l’absorber.

Mais qu’à cela ne tienne, il s’avère que des ordures en politique nous en avons de manière excédentaire en France à ne pas savoir quoi en faire, de telle sorte que nous pourrions envoyer à leurs usines tous nos détritus Socialistes dont nous ne manquons pas, à commencer par exemple, au hasard, par les déchets Martine Aubry, François Hollande, Julien Dray, Edwy Plenel, Najat Belkacem, Christiane Taubira et Manuel Valls.

Aubry

Valls

Il faut s’aider dans la vie. C’est bien la vision socialiste. Alors qu’ils servent à quelque chose d’utile pour une fois dans leur vie.  Eryc.