Tag Archive: technologie


Peut-être un fond musical d’ambiance pour accompagner votre lecture, c’est offert par moi. Cadeau.

Ils prolifèrent comme des champignons dans les aéroports et les gares à travers le monde. Les hôtels-capsules, une invention d’un Japon histrionique et saturé, se sont implantés dans des villes comme Londres, Amsterdam et New York, et aussi en Espagne. Et cette tendance qui a commencé par nécessité et d’esthétique troublante, est désormais un nouveau créneau porteur de design et de technologies de pointe.

Le premier bâtiment fut probablement le Nakagin Capsule Hotel Tower de Tokyo. Il a été conçu par l’architecte Kisho Kurokawa et son idée était que ces capsules étaient censées être démontables pour son entretien, chose qui n’est jamais arrivée depuis son inauguration en 1972.

Depuis Nakagin, le concept de la capsule, bien que controversé, s’est répandu sur les cinq continents. Il existe plus de 300 de ces hôtels au Japon. La plupart sont fréquentés par les employés & ouvriers qui en raison de leur niveau éthylique ont raté le dernier train. Aussi par les chômeurs qui les louent à l’année. Mais il y a aussi quelques très modernes High Tech super tendance, comme le 9 Hours à Kyoto, qui même aspirent à séduire les voyageurs du  monde entier. Malgré ces exceptions, la meilleure preuve qu’ils inspirent les hôtels du monde entier se trouve dans les grands aéroports internationaux.

Ces derniers sont conçus pour prévoir une sieste sur les vols de long cours, mais sans jamais cesser d’émuler des boîtes à sardines. En outre, les derniers hôtels capsules de dernière génération sont truffés de commodités: TV écran plat, Wifi haut débit, éclairage LED, réveil … Ce sont de micro chambres dotées de haute technologie et d’un design avant-gardiste.

Le meilleur exemple est la chaîne britannique d’hôtels Yotel. Regardez face à l’aéroport la prochaine fois que vous vous rendrez à Londres: les grandes lettres de néon n’échappent pas à l’attention. Aux hôtels Yotel on peut réserver sa chambre pour un minimum de 4 heures ».

Les cabines sont équipées de télévision, d’Internet en Wifi et d’un service de chambre, avec collations, cafés et thés et des prestations 24 heures sur 24. Il existe différentes tailles, mais la cabine standard, de 7 m² coûte 27 livres (environ 33 euros) pour une période de 8 heures. Bien que le Yotel soit avantageux dans les aéroports de Londres, sa succursale de Schiphol à Amsterdam, a de sérieux rivaux. L’un est le luxueux Hôtel Citizen au design remarquable et intelligent qui a réussi à faire de ses chambres d’authentiques oeuvres d’art.

SnoozeCube est un autre micro hôtel, cette fois à l’aéroport international de Dubaï, créé pour les passagers qui ont besoin d’intimité entre deux vols. Il dispose de 10 cabines connectées au système d’information de l’aéroport de sorte qu’aucun invité ne puisse rater son avion. Ils offrent un plus sur les autres hôtels, leurs chambres sont insonorisées pour une meilleure garantie de pouvoir se reposer.

En plus des versions capsules dans les aéroports, ces chaînes ont témoigné d’une expérience fructueuse dans les milieux urbains, comme en atteste la succursale Yotel à Manhattan ou avec des établissements en diverses villes européennes comme américaines. Dans la même veine, on peut citer certains d’apparence semblable bien que d’échelle supérieure tels que l’Hôtel Tubo au Mexique ou encore le Hi Matic de Paris réputé mondialement pour son design intérieur naïf aux couleurs acidulées.

Un détail qui à mon avis fait défaut pour compléter l’idée progressiste de ces structures d’appoint, serait peut-être par exemple d’en prévoir un nombre adéquat et à coût social pour l’hébergement des sans-abris en galère de revenus et d’habitat que la société bourgeoise et la Police chassent en permanence, quand ce n’est du regard, alors militairement, et qui se réfugient pour les plus organisés dans des camions, mais souvent dans des parkings et des jardins publics. Ce qui ne peut m’empêcher de me faire penser à ce SDF américain au courant de Décembre 2012 qui parce qu’il jouait de temps à autres à la loterie, s’est vu gagner pour la première fois de sa vie, après un pénible vagabondage de 40 longues années de désert, enfin une grosse somme qui le délivrerait de son chemin de croix, celle de 350 millions de $. Au détail près qu’il est mort la veille de toucher cet argent, d’une crise cardiaque à cause du terrible froid hivernal. Eryc.

Vérité versus Censure.

La liberté de divulguer, que le Socialisme fait tout pour restreindre, est pourtant bien une nécessité vitale, celle de partager la vérité pour le bien commun, transmettre autre chose que les émissions débilisantes d’Arthur ou les sénilisantes de Drucker, est devenu un combat de tous les instants, la nouvelle résistance. Et dans ce domaine je fais office de maquisard.

Je dis cela parce que je suis tombé l’autre nuit sur un site espagnol qui en a fait les frais, j’ai envie de dire, « comme un nombre alarmant de cibles en temps de paix et dans des pays supposés être humanistes puisque Socialistes ». Il dit en substance ceci:

Youtube censurando la verdad …

En estos últimos meses muchas cuentas de Youtube han sido cerradas sin ningún motivo y/o explicación, pero aquí les diremos el porque …

Las razones son muchas pero las principales son las siguientes:

1. Por decir cosas que atentan contra lo que esta permitido
2. Por tratar de esclarecer muchas de las dudas que hay en las personas
3. Por decirle a la gente como nos manipulan las grandes entidades
4. Por denunciar al NWO (New World Order)

Y la ultima y más importante de todas:

5. ¡POR DECIR LA VERDAD!

Je n’aurais personnellement pas employé « muchas » mais plutôt « numerosas », signifiant « multiples », « nombreuses », pour qualifier « las razones » => les raisons.

C’est un détail et ce qu’il faut retenir est le contenu qui dit que ces derniers mois beaucoup de comptes Youtube ont été clôturés sans aucun motif ni aucune explication, mais nous vous disons ci-après pourquoi:

Les raisons sont nombreuses mais les principales sont les suivantes:

1. Pour avoir dit des choses à l’encontre de ce qui est autorisé,
2. Pour avoir essayé de dissiper la plupart des doutes qu’habitent les gens,
3. Pour avoir dit aux gens comment les grandes entités nous manipulent,
4. Pour avoir dénoncé le NWO (New World Order)

Et la dernière et la plus importante de toutes,

5-Pour avoir dit la Vérité !

J’ai fait une capture de cet extrait que voici en image:

Youtube

A cet égard, je ne cache pas plus longtemps que j’avais étudié la possibilité de rédiger courant 2013 un article acide sur la censure de Dailymotion dont j’ai des révélations à livrer, sans penser, au moment, que l’épidémie gagnait visiblement l’ensemble des plateformes de partage de videos. Là où le bât blesse, et que cette censure univoque est triplement malvenue, c’est que:

1. Notre plus-value culturelle est supérieure en intérêt collectif, pour l’élévation de la richesse intérieure de chacun, que le niveau moyen de leurs videos stupides & stériles qui remplacent les instructifs savoirs confiés.

2. On doit supporter l’arrogance de leurs assauts répétés de popups publicitaires intempestifs qui ralentissent les connexions des acteurs comme des spectateurs, ridiculisent notre travail et déconcentrent tout le monde. Ceci sans jamais concevoir l’idée-même que nous censurions leurs publicités !

3.  Enfin, leur censure est d’autant plus disconvenante que par ailleurs, ils ne se privent pas pour vous abattre dessus, un arsenal entier de cookies mouchards en masse, qui sont une nuisance intégrale (car c’est de fichage imposé qu’il s’agit) et du viol caractérisé de votre intimité. Ce n’est donc pas la peine de vous censurer d’un côté quand de l’autre ils se servent copieusement en informations sur vous pour vous harceler et vous polluer de spams incensurables jusqu’à votre propre boîte email ! Si une chose devait être censurée c’est bien vos informations personnelles. Qu’on se le dise.

Un exemple illustratif du crétinisme avancé en phase terminale des censeurs de Youtube & Dailymotion => Dans ce site espagnol, l’auteur, un homme cultivé, consciencieux et surtout bénévole, a passé des jours & des nuits à s’informer, à se documenter pour construire une video visant à vous apporter un éclairage tout à fait nouveau et précieux sur un aspect du processus du Nouvel Ordre Mondial qui vous concerne au premier chef car il est capital pour votre intégrité et votre destinée.

Voici comment Youtube l’a remercié pour son brillant exposé:

Vous commencez à mesurer toute la déficience cognitive des modérateurs Youtube, certainement des Bac – 8. Le plus tragique pour eux reste encore à venir, c’est qu’ils n’assument même pas leur grave et dramatique tartufferie. Effectivement, ils ont en plus, la couardise abyssale de vous donner à penser que la video n’existe pas, ce qui est vous prendre pour des cons, et faire passer l’auteur, dans leur grande fantasmagorie clinique, pour un incompétent qui s’est imaginé uploader sa video. En vérité, il a fait confiance à Youtube, selon son contrat passé avec eux, il a parfaitement uploadé sa video, fruit d’un long travail, mais Youtube l’a bel & bien censurée. Elle existe et lorsque vous allez directement sur le site Youtube pour y afficher directement cette video en contournant WordPress, c’est ceci qu’on trouve:

You

Ils mentaient, Youtube mentait ! Et je viens de vous le prouver par A + B. Il y a une nette différence entre une video qui n’existe pas, comme ils le prétendaient fallacieusement, et la même video qu’ils rendent indisponible ! En d’autres termes: qu’ils « censurent ». Et cela; pour les 4 raisons suscitées plus haut.

Attendez, vous n’êtes pas au bout de vos peines: j’avais touché Youtube, maintenant je le coule. Laissez-moi la jouissance de l’envoyer par le fond avec ma dernière estocade fatale. Vous allez découvrir, après avoir noté la haute valeur culturelle des documents que Youtube efface, le type de document que Youtube, à sa place, lui préfère fièrement. Ceci:

Cela nous en disant long sur leur triste nivellement par le bas.

A toutes fins utiles, je ne vous censurerai pas que je ne m’instruis sur aucun média Français, qui tous désinforment au lieu d’informer, et lorsque d’aventure ils le font, c’est avec partialité partisane et propagandiste. Je tiens mes connaissances de médias pour la plupart de l’ombre que je puise de l’underground alternatif, davantage du Darknet et du protocole « Index of / » des serveurs Apache, seuls garants, contrairement au Mainstream officiel de la Systèmocratie organisée, de transparence et de crédit. Ce n’est pas dans Le Monde ou dans Libération que vous apprendrez que la Corée du Nord vient d’entreprendre le projet de viser Washington secrètement avec une bombe à impulsion magnétique.

20130309032804491_small

Mais la guerre la plus retorse, la plus vicieuse et perfide, pourrait encore être celle qu’au compte-gouttes vous distillent les filtres humains domestiqués et formatés que sont les modérateurs des réseaux sociaux tels que Youtube et Dailymotion.

L’été 2010 dans une station balnéaire de l’Océan Atlantique, j’ai connu une crétine littérale d’une vingtaine d’années et dont l’activité rémunérée consistait à censurer des opinions (expressions libres & naturelles à l’origine) qu’elle surveillait sur les réseaux sociaux. Comme des paysans travaillent 13 heures par jour dans de dures conditions pour nourrir la France, la pétasse arrogante comme une féministe se faisait grassement payer bien au chaud 8 heures / jour (4 heures effectives) son cul sur une chaise dans une ambiance entre copines, à systématiquement fliquer et supprimer les opinions contraires aux siennes, dissidentes à sa grille de pensée formatée de pétasse Gauchiste de 20 ans. Tout un programme.

On sait tous très bien quelles opinions Civiques & Résistantes elle supprimait systématiquement à l’école de Staline.

Censure

Ce qu’il y a, voyez-vous, de si illogique qu’on ne trouve qu’en France au pays du double jeu et du 2 poids 2 mesures, c’est que lorsque par exemple vous êtes témoin direct ou indirect d’un scène dans la rue montrant des Maghrébins molester les Français de souche qui les ont acceptés eux ou leurs aïeux (agressions qui doivent être la première préoccupation d’un Chef d’Etat), vous connaissez la double peine:

1 –  en plus de l’écoeurante injustice complice des permissifs Gauchistes partisans,

2 – la traque et les foudres des censeurs dans les médias.

Pour tenter tant bien que mal de se donner bonne conscience, les censeurs vous opposent que votre vidéo pédagogique visant à exprimer votre choc vécu et à alerter la population pour la protéger, est, je cite les censeurs: « supprimé car incitatif à la haine« .

Intéressant. La fille qui n’a rien demandé et se fait haïr et violer, le jeune Blanc frappé pour une cigarette par un Maghrébin ou cet autre (jamais les Arabes) qui se fait racketter à son école avec haine de l’Occidental, sont des notions normales pour les censeurs. On a tous vu de nos yeux dans quel fosse septique nous a plongés le Président Normal ….  Pour eux, nos contenus, fussent-ils des conférences d’agrégés d’économie dans des amphithéâtres, sont une menace, une incitation à la haine à l’adresse des psychopathes en liberté qui génétiquement et par leur culture familiale de haine viscérale du Blanc n’ont jamais attendu une quelconque dénonciation pour, eux, exprimer leurs forfaits quotidiens.

L’occupation des censeurs c’est une chasse systématique de TOUTES les dénonciations rencontrées, afin de laisser le terrain le plus libre possible au cours viable des Fatwas, des Charias et des persécutions faîtes aux Français de Souche Blancs & Occidentaux, par le terrorisme Maghrébin, ceci en marquant ces dénonciations d’un nouveau code-barres prétexté qui devrait apparaître dans l’esprit nauséabond des censeurs comme devant être une chimérique « incitation à la haine ». Manoeuvre dilatoire, vomissable et habile, s’il en était, mais déjouée depuis très longtemps.

J’enfonce le clou. Vous étiez choqués et l’avez fait savoir en publiant un billet ou une vidéo qui, s’ils le sont en France pays de dictature Gauchiste qui vire à la Chine Maoïste, sont supprimés par les premiers censeurs décérébrés de Gauche qui les trouvent. On vous rétorque que vous heurtez. Ce n’est pas de savoir une fille sans défense se faire frapper par des indigènes Africains qui heurte l’opinion, c’est que vous le dénonciez qui heurte. C’est nouveau, c’est Gauchiste.

Qui heurte qui ? Des Maghrébins intègres, loyaux à la France et n’ayant rien à se reprocher ? Si c’est le cas de cette minorité, elle n’a pas à être heurtée de ce qui ne la concerne pas, et si ces familles éduquaient correctement leur moyenne de 5 fils racistes (voir film La Cité du Mâle) non comme des chiens mais bien par un travail de patriotisme et de culture du respect des Français comme c’est institué, par contre, chez les Espagnols, les Portugais, les Asiatiques, les Anglais, les Corses et les Italiens installés en France, on n’en serait pas là, or on y est les deux pieds dedans.

Les instances & les officines milicées et bien-pensantes du politiquement correct (traduction = du civiquement déplorable) vous objectent que votre travail d’alerte est censurable et participe de velléitaires incitations à la haine, et même, seraient choquantes. A les écouter, c’est d’être choqué qui choque la Gauche, laquelle, en gommant votre doléance, gomme ce faisant le problème. Plus de plaintes = plus de causes. La gestion du déni dans la Communication de Crise ou l’épuration par le vide. Les malchances pour la France armées plein les caves des cités, qui dealent, font des tournantes sur des filles au dessus des poubelles avant de les arroser d’essence et de les brûler, n’existeraient pas. Le cas Fofana et le gang des Barbares serait pure spéculation de Gaulois et ce n’a jamais existé non plus. Si on en parle on invente et si on insiste, c’est alors vrai, donc, mais on est raciste pour les Gauchards.

Mais alors, concernant les plateformes Gauchistes de videos, si on les accule dans leurs retranchements, on les confond puisque si vous publiez un contenu Porno choquant, accessible même aux âmes sensibles, vous heurtez et vous incitez à faire l’amour …

« NON »,  vous répond Youtube. « Votre videogramme est éducatif et salutaire ». Si encore il n’y avait que cette video … mais Youtube en compte autant de ce style que de contenus politiques éliminés, des messages citoyens propres à décrier le dangereux relâchement comportemental d’une ethnie asociale, belliqueuse et agressive (si tant est qu’elle ait déjà été respectueuse). Youtube qui vire les cris d’alerte nationalistes et les voies de faits, publie en outre le plus largement du monde des videos pornographiques comme cette autre, Police Lesbienne en prison qu’il loue de toutes les gloires célestes les plus angéliques tout en s’affairant à évincer au même rythme industriel des chefs-d’oeuvres cinématographiques de Tarantino ou de Spielberg de son circuit pour motifs « d’atteinte aux droits d’auteur ». En élèves modèles, les censeurs Gauchistes de Youtube poursuivent leur zèle en complètant la trilogie de cet autre volet à grande plus-value intellectuelle où j’ai vaguement compris qu’il est question de la femelle du chat.

Au fond, il faut croire ce proverbe qui prétendrait que « mieux vaut être aveugle que de voir ce scandale« , mais un autre très lointain serait comme en train de me venir à l’esprit, disant en somme, quant à lui, que « c’est au pays des aveugles qu’encore et toujours c’est bel et bien le borgne qui demeure Roi. »

Eryc.

Le fabricant Finlandais Nokia veut faire breveter une technologie inédite: un tatouage qui apparaît sur la peau de celui qui reçoit un appel téléphonique ou un Sms sur son téléphone portable. Le groupe Nokia mise sur une encre magnétique stimulée par les signaux émis par le mobile. Ce système permet de faire apparaître dès l’appel ou le Sms une image sur sa peau. C’est là où le terme de téléphone cellulaire prend tout son sens. C’est aussi moins discret que le très glamour modèle « S-toy ».

Le S-toy, son tout dernier né, et comme son nom le suggère subtilement, c’est le caprice ultime de ces dames dans leurs moments intimes. Il est doté d’un autre avertisseur d’arrivée de Sms et même de Mms mais pas encore de M&m’s.

Le S-toy de Nokia est le premier téléphone cellulaire doté de cette fonction High Tech pour ne pas dire très Geek, de vous connecter, si vous êtes une fille, avec … vous-même. La fréquence par vibration du rappel de l’arrivée du message, ainsi que son intensité, sont paramétrables pour un orgasme allant de normal à super intense.

Petit plus, et contenu de ses conditions d’utilisation, il est bien sûr entièrement waterproof pour celles que la Nature a faîtes filles-fontaine. De même, il se lave en machine, mais attention à la température: pas plus de 90°. Ce serait dommage qu’il rétrécisse au lavage. Enfin, touche finale, pour les longues nuits froides Finlandaises, Nokia planche sur un futur modèle plus slim et à bords plus arrondis, limite ovoïde, à la fois vibrant et … chauffant.

Je ne vous ai pas dit sa dernière Appli qui le rend si en vogue au Japon et dans les soirées Hipe de la Jet Set, c’est « le Buzz » actuel qui écrase à plates coutures tout le reste: la coloscopie en visiophonie à plusieurs, grâce à sa webcam intégrée.

Voilà, il ne nous reste plus après ces grandes révélations scoopesques qu’à nous quitter en musique. Bonne soirée à tous et à une prochaine.


Cet article est mon Poisson d’Avril pour la journée d’après-demain. Sa date de création, si vous l’observez bien, devait vous mettre la puce à l’oreille. 😉

En Angleterre, des pigeons ont été lâchés depuis une ferme du Yorkshire avec entre leurs pattes une carte-mémoire SD sur laquelle était stockée une video de 5 minutes en HD. Ils devaient la transporter 120 Kms plus loin, vers une ville de la côte anglaise. Pendant ce temps-là, s’effectuait le même téléchargement sur Internet (200 Mo) à partir d’un PC situé dans la ferme. Résultat de la course, les pigeons ont mis 75 minutes pour arriver à destination, pendant que du PC par Internet, seuls 24 % du fichier video avaient été transférés dans le même temps. Une expérience destinée à mettre en évidence la lenteur des connexions dans les zones rurales.

Avant de commencer, je voudrais énoncer certains des 65 points à connaître connus comme étant obstacles à la divulgation. Je me limiterais à 10 + 4 des 65 points.

1 – La complexité : La réalité Extraterrestre ne se réduit pas simplement au fait de reconnaître ses existantes manifestations. Toutes les preuves jusqu’ici rassemblées témoignent que l’histoire globale sera finalement très complexe et sans doute multi-dimensionnelle. Plus des chercheurs se penchent sur cette étude, plus il apparaît que leur technologie est complexe et aux concepts qui dépassent l’entendement du profane.

2 – La Sécurité Nationale : En entrant à la Maison Blanche, Jimmy Carter était déterminé à divulguer les dossiers Ovnis, du fait qu’il avait lui-même vu un Ovni. Cependant, après une séance de briefing sur la question, Carter a changé de bord, et rejoint les partisans de la couverture. Il avait déclaré à l’actrice Shirley MacLaine :  » Il y avait des occupants « , et qu’il désirait faire toute la lumière sur cette affaire mais qu’il ‘ne le pouvait pas et ne le ferait pas.

3 – La surveillance : Lorsque le Président Clinton et les membres de son éxécutif sont arrivés aux affaires en 1993, le Dr. Steven Greer a eu l’occasion de brieffer le Congressiste Dan Burton, qui était le président du puissant Comité de la Chambre pour les Réformes et la Supervision du gouvernement. Burton s’était montré très attentif aux explications que lui présentait Greer sur le sujet. Un an plus tard, Burton est revenu sur son attitude première après qu’il eut constaté, ainsi que son principal assistant, des signes tangibles qu’il était l’objet d’une surveillance. Lors d’interviews avec Art Bell sur la radio ‘Coast to Coast’, Greer a déclaré que Burton était maintenant devenu comme tous les autres dans le gouvernement. Edgar Mitchell, d’Apollo 14, a fait un commentaire sur la raison du secret, en se basant sur l’information qui lui avait été communiquée par des informateurs du milieu du renseignement, en relation avec la couverture Ovni. Dans ce dossier qui nous concerne, je veux faire référence au témoin dans un premier temps nommé  » Latitude « , qui par suite d’ennuis s’est baptisé 15048 et qui du jour au lendemain a été inquiété avant de définitivement disparaître du circuit. La véritable cause de l’assassinat de JF Kennedy n’est pas Cuba mais le projet de couverture de la réalité technologique Alien dont JF Kennedy devait médiatiser le contenu. Je ne demande à personne de me croire. C’est le cadet de mes soucis, du moment que je le sais et que je n’ai nulle intention de résumer 10 ans d’archives en une page, surtout pour le niveau d’ineptie ambiante sur Internet et les réseaux sociaux.

4 – Le Secret en interne : Le gouvernement, particulièrement la branche exécutive, aimerait traiter ce problème en secret. Il est beaucoup plus facile de traiter un problème en interne, particulièrement quand on dispose de matériel informatif sensible, où le linge sale et les erreurs peuvent se traiter à l’abri de la curiosité médiatique. Voir à ce sujet l’affaire très secrète de la caravelle ( civile ) Ajaccio-Nice abattue par erreur par l’Armée Française depuis la base de Toulon le 11 Septembre 1968, et qui a fait 40 morts, mais dont tout le monde encore actuellement, croit à tort qu’il s’agit d’une malencontreuse avarie. Si j’en ai le temps, je communiquerai des éléments, du reste sensés être connus du Front National. J’ai toutes les raisons de le penser.

5 – La Couverture Aliène : Les Aliens pratiquent également la couverture. Ils utilisent ce que certains chercheurs nomment ‘un embargo sur les fuites’. Ils se présentent à nous, mais de telle sorte que la preuve ne peut être confirmée. Ils passent leurs messages à certaines personnes. Si les Aliens ne se font pas connaître, pourquoi le gouvernement devrait-il faire le premier pas. Le gouvernement attend de connaître le but ultime poursuivi par eux.

6 – L’Effondrement des systèmes de Croyances : Ce serait particulièrement évident parmi les scientifiques et les ingénieurs travaillant pour le gouvernement, parce qu’ils auraient à assumer le fait que leur employeur n’avait cessé de leur mentir en leur donnant des informations fausses, et le plus important est le fait que l’essentiel de leurs fondements scientifiques s’avèreraient erronés. L’étude de 1961 de l’Institut Brooking a examiné cette situation. « Il a été envisagé que de tous les groupes, les scientifiques et les ingénieurs pourraient être les plus déconstruits par la découverte de créatures d’une intelligence relativement supérieure, du fait que ces professions sont le plus reliées à la maîtrise de la nature, plutôt que dédiés à la compréhension et l’expression humaine. » Parce que la science alimente les avancées technologiques modernes, un tel bouleversement affecterait gravement le système économique.

7 – La Maîtrise Aliène : Les Aliens sont aux commandes. Ils contrôlent tout ce qui a trait à leur présence et la divulgation de leur existence. C’est quelque chose que le gouvernement ne pourra jamais admettre publiquement. Les dossiers du gouvernement comportent un certain nombre de cas où des manifestations Ovnis ont démontré une attitude ‘hostile’ des Aliens. Le gouvernement ne peut souhaiter faire cette annonce au public, en particulier s’il est incapable de contrôler la suite.

8 – La Course aux Armements : Il est nécessaire de développer secrètement la technologie E.T., pour élaborer des armes surpuissantes en cas d’une attaque, qu’elle soit d’ordre terrestre ou d’ordre Alien. Il y a aussi un profond désir chez les fournisseurs d’armements militaires de développer des armes qui soient de plus en plus efficaces. Les fabricants qui contrôlent la technologie peuvent souhaiter s’abriter derrière le secret afin de renforcer leur contrôle, avant que le public s’en aperçoive. ‘Mes amis’, a écrit Peter Gersten, tant que la technologie est le prix à payer, aucune divulgation officielle ne pourra avoir lieu.

9 – Le Facteur Temps : Si les militaires Américains ont percé 70% des secrets de la technologie Aliène, ça serait dangereux de le faire savoir. Ce qu’ils diffuseraient pourrait être précisément l’élément qui manque à l’ennemi pour compléter son système d’armement. Le secteur de la défense n’ignore pas dans la guerre moderne que c’est le facteur temps qui est crucial, car beaucoup de guerres aujourd’hui ne durent que quelques jours ou quelques mois. Tout avantage dérivé de la technologie aliène peut conférer une avancée de plusieurs mois ou plusieurs années. Ce qui ne laisserait pas à l’ennemi le temps de développer son propre système. Ce problème du facteur temps s’appliquerait aussi pour une avancée réalisée par un ennemi qui travaille également sur la technologie aliène. Donner à nos adversaires une indication de ce nous connaissons permettrait à l’ennemi de lancer une attaque, s’il savait que nous ne disposons pas de contre-mesures.

10 – Retroconception : Le gouvernement essaye de gagner du temps jusqu’à ce qu’il ait achevé la rétroconception des technologies Aliens. Personnellement, je pense être intimement dans le vrai en concevant qu’un certain groupe de Terriens, dont non seulement des Américains mais aussi des Suédois, travaillent de concert avec des Aliens, comme Hitler l’a fait dans le passé, dans la construction de moteurs ( pour la plupart ioniques ) & de vaisseaux, avec partage de la part des Aliens, tant de l’alphabet au moins d’une civilisation ET que de tout l’ensemble du champ lexicologique utile à la programmation des usinages et affectations architecturales des pièces usinées, ainsi qu’avec un ami dessinateur industriel Toulousain nous le pensons intimement.

11 – Dépendance au Pétrole : Toute l’économie est dépendante du pétrole, et tous ceux qui y sont accros sont devenus accros aux technologies impliquées. Cela fait partie du status quo, et les gens n’aiment pas le changement. Le pétrole représente aussi beaucoup d’argent et d’emplois. Ce serait un facteur majeur pour continuer à faire circuler l’argent entre ceux qui en bénéficient actuellement. Réviser une économie basée presque entièrement sur le pétrole serait très déstabilisant pour la société.

12 – Courte-vue : Le gouvernement fonctionne sur le court terme, et les Ovnis sont une affaire de long terme. Steven Greer raconte qu’une personne attachée à la Sécurité Nationale, conseiller du Président Reagan, a dit que le long terme pour le gouvernement c’est 5 ans. Le Président Américain n’est élu que pour 4 ans, et parce qu’il est toujours à la recherche des voix, son principal intérêt réside dans des choses qu’il est en mesure d’accomplir pendant son mandat. Ceci est particulièrement vrai si on compare les inconvénients de la divulgation et la somme des voix qu’il y aurait à gagner. Par ailleurs, quelques sources militaires ont déclaré que les officiels du gouvernement dans l’entourage du Président se maintiennent en poste pendant environ huit ans. Il n’y a aucune raison qu’ils se confrontent à un problème aussi complexe pendant une période d’activité aussi courte.

13 – Virus : L’an dernier, je m’étais enquis de l’histoire qui remonte à Janvier 1996, de la capture de l’Alien de Varginha. Le policier Marco Eli Chereze fut celui qui a capturé l’Alien et l’a conduit à l’hôpital. En quelques jours Marco a vu se développer des tumeurs et diverses infections sur tout son corps, et il est mort en moins d’un mois.

14 – Les P.A.S : Je terminerai enfin, aujourd’hui, par l’aspect des P.A.S (Programmes d’Accès Spécial). Le dossier ci-présent qui fait l’objet de mon article, s’avère être un dossier classifié, ressortissant du domaine P.A.S. non reconnu ou Black Program. Il existe plusieurs niveaux de ces Programmes, le premier étant une division entre les P.A.S. reconnus et non reconnus. ‘Black Program’ est un terme d’argot qui signifie un P.A.S. non reconnu. Un P.A.S. non reconnu concerne un domaine si sensible que son existence même est un  » secret profond « . En fait, certains P.A.S. non reconnus sont sensibles au point qu’ils sont  » privilégiés « , ( un terme technique ), et traités hors du cadre normal et des protocoles de contrôle habituels. Même les membres du Congrès qui font partie des comités d’appropriations ( les comités du Sénat et de la Chambre qui allouent les budgets ) et les comités dédiés au renseignement ne sont pas autorisés à connaître en quoi consistent ces programmes. Dans le cas d’un P.A.S. privilégié, seulement huit membres du Congrès ( les présidents et les membres de la minorité des quatre comités de défense ), sont avertis qu’un tel programme a été privilégié ( sans être informés de la nature du programme en question ). Un tel programme est certainement  » noir de noir « .

1. Vue d’ensemble :

Ce document a valeur de fuite des découvertes provisoires de la phase de recherche du Q4 1986 (nommé ici Q4-86) du laboratoire XXXXX de XXXX-XXXX. Conformément à l’ordre de mission du programme XXXXX, le but de cette recherche est la compréhension de la technologie extra-terrestre et son application militaire. Des exemples de ces applications, sans ordre particulier, comprennent le transport, le médecine, la construction, l’énergie, le calcul et les communications.

2. Extraction :

Le processus de conversion des artefacts bruts d’origine extra-terrestre en technologie utilisable et pleinement documentée est appelé extraction. Le processus d’extraction consiste en 2 phases : la première est la création d’une compréhension théorique et technique totale de l’artefact, la seconde est la distillation des principes sous-jacents de l’artefact dans des produits du plus haut niveau technologique, autrement plus pointu que le ridicule plan de montage d’un chemtrail.

Les résultats d’une extraction sont rassemblés dans ce que l’on nomme EP (Extraction Package) qui doit comprendre ce qui suit :

2-1. Une vue d’ensemble théorique et opérationnelle complète.

2-2. Une estimation et un résumé des éléments qui le constituent.

2-3. Au moins 3 prototypes fonctionnels, démontrant plusieurs implémentations réussies, reproductibles téléonomiquement et durables.

2-4. Des notices d’assemblage et listes de constituants.

3. Résumé du Q4-86 :

Q4-86 s’est concentré sur 4 sujets clés, chacun d’eux basé sur des artefacts d’origine extra-terrestre obtenus d’opérations de récupération menés durant ces deux dernières décennies sur des sites de crash dans les Etats-Unis continentaux. Ces sujets sont :

3.1. Générateur d’antigravité.

3.2. Un enregistreur/projecteur d’images en 3 dimensions.

3.3. Un système complexe de symboles et de constructions géométriques capables à la fois de définir les fonctionnalités de certains artefacts que de contrôler leur comportement, grossièrement analogue à une langage de programmation d’ordinateur mais sans le besoin d’une phase de compilation ni d’interprétation.

4. L’antigravité :

La technologie d’antigravité est référentielle dans les vaisseaux extra-terrestres. Alors que l’antigravité est le plus souvent associée avec la propulsion, les principes sous-jacents de la technologie s’étendent bien au-delà de ce domaine, en fait, quasiment tous les aspects de la plupart des vaisseaux extra-terrestres semblent inclure son utilisation. Un exemple représentatif est le champ impénétrable, dont le diamètre et l’atténuation sont contrôlables, qui entoure le vaisseau et l’isole de l’environnement, et le met à l’épreuve ballistique par la génération de la déformation espace-temps. D’autres exemples incluent l’atténuation de la force G sur les passagers et l’équipement embarqué, le mouvement des issues et des sas (ou de leurs proches équivalents) et même sur le placement des équipements (tels que les consoles ou de leurs proches équivalents) à une place déterminée. Le plus digne d’attention est sans doute que tous les composants d’un V.E.T. donné sont maintenus en place, en relation les uns avec les autres, uniquement par des moyens antigravitationels. Ceci est une explication partielle du manque de rivets et de soudure communément observés dans leur élaboration.

Récemment cependant une technologie d’antigravité radicalement différente vient de nous apparaître, indubitablement le fruit d’une source différente et sans doute plus avancée. XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX permet de produire un effet d’annulation de la gravité comparable aux artefacts existants, dans un volume de moins de 60 centimètres de long et pesant moins de 2 kilos et demi.

4.1. Vue d’ensemble des arefacts d’antigravité :

4.1.1. Artefacts clés :

Le XXXX a mené le gros de ses recherches d’antigravité sur trois artefacts clés. Le premier est ce que le XXXX considère comme le « générateur d’antigravité » cfr. Fig 4.1), un appareil qui semble fournir une « source » d’antigravité qui peut-être projetée ou permettre à d’autres équipements du vaisseau d’y être attelés. Les deux seconds artefacts sont deux segments incurvés de poutrelles en I (cfr. Fig 4.2) qui, une fois placés n’importe où à l’intérieur d’un certain rayon du générateur pendant un mode de fonctionnement particulier, s’envolent immédiatement dans ce que l’on présume être leurs positions relatives d’origine lors de la construction du vaisseau.

L’artefact générateur est identifié avec le code A1.

Les artefacts « poutrelle-en-I » sont identifiés avec les codes A2 et A3.

4.1.2. Artefacts secondaires :

En sus, XXXX a un XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX, équipement qui permet de contrôler A1 en l’activant et le désactivant et aussi en choisissant parmi ses 3 modes de fonctionnement de base. Cet équipement, identifié par le code S1, est d’une importance particulièrement sensible puisqu’il représente la seule manière de contrôler A.

4.1.3. Relations spatiales rigides :

 Contrairement aux autres champs d’antigravité générés par l’application de la technologie obtenue par d’autres sources, A1 permet plusieurs modes d’opération et différents degrés de précision. L’aspect le plus important du fonctionnement de A1 est peut-être de concentrer son effet antigravité sur des objets particuliers plutôt que sur des volumes entiers. En créant ce que le XXXX à désigné une relation spatiale rigide (RSR). Un RSR peut-être vu comme créant un ‘solide implicite’ entre deux composants ou plus séparé par de l’espace vide. Une fois en fonction, ces composants se comportent comme s’ils étaient directement et physiquement reliés et sont absolument inséparables en les tirant ou en les poussant dans des directions opposées. Seulement quand l’effet de A1 est désactivé, alors ils se comportent à nouveau comme des objets séparés.

Figure 4.1 L’artefact utilisé par le XXXX lors de sa phase de recherche antigravité du Q4-86.

Par exemple, imaginez couper un manche en 2 segments, chacun d’une longueur de 30 centimètres. Une fois séparé, chaque segment est un objet à part entière, pouvant être bougé, tourné indépendamment de l’autre. Cependant, Sous l’effet d’un RSR, les segments se comporteraient comme un manche de 90 centimètres de longueur constitué des deux segments de 30 centimètres séparés par 30 centimètres supplémentaires de vide. Tandis que les deux segments continueront d’apparaître séparés, à tel point qu’on passer sa main en travers de l’espace qui les sépare, il sera impossible de bouger une des deux segments sans que l’autre ne réagisse comme s’ils étaient directement attachés.

4.2.4. Vue d’ensemble de A1 :

A1 est constitué d’un noyau cylindrique en 2 parties de 36 (,068 ndt) centimètres de longueur sur 21 (,082 ndt) centimètres de diamètre et d’extensions en forme d’aiguille aux deux extrémités. La longueur totale de l’appareil, aiguilles comprises est de 67(,056 ndt) centimètres. Chacune des parties du noyau est pourvue de trois bras disposés en triangle s’étendant de 19,3 (,304 ndt) du centre du noyau.

Figure 4.2 Gros plan des segments de poutrelle en I.

Chacun se terminant par un ‘pied’ circulaire d’un diamètre de 5 (,08 ndt) centimètres. L’appareil pèse environ 1,899 kg.

Les recherches sur les fonctions internes de A1 continuent. Cependant, ce qui est certain, c’est que l’appareil ne comporte aucune pièce mobile de quelque sorte, ne possède aucune forme d’interface sous la forme de boutons, interrupteurs ou leviers et, apparemment, ne peut être contrôlé que par la technologie de S1. Selon les informations confidentielles obtenues concernant le placement et l’agencement de A1 dans le vaisseau d’origine, A1 faisait partie d’une paire de générateurs identiques, responsables ensemble de toutes les fonctions en relation avec l’antigravité, depuis la propulsion du vaisseau au placement de tous les composants au sein du vaisseau. A partir de cette information, et aussi des expériences conduites avec S1, il a été découvert que A1 opère dans 1 au moins des 3 modes de fonctionnement:

1. Mode champ. A1 génère un champ de taille (supposément) arbitraire et de toute forme qui peut-être représentée comme un volume convexe. Dans ce champ, la gravité est réellement redéfinie sous toute intensité et orientation voulue. Les paramètres de ce mode, inclus celui de la forme du champ lui-même, sont définis par XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX S1. Étonnamment, A1 ne semble pas capable de générer un champ d’un quelconque degré de concavité, et la force et l’orientation de la gravité artificielle ne peut varier d’un point à l’autre dans le champ. Un exemple de ce mode champ serait de créer un environnement de gravité contrôlée dans un avion ou un vaisseau spatial pour les passagers.

2. Mode Composant. Plutôt que de générer un champ à effet général de contrôle de gravité constante, A1 appliquera un effet gravitationnel sur des objets spécifiques, leur permettant de prendre n’importe quelle position ou orientation relative de son propre centre. Le mode composant semble être utilisé le plus souvent afin de maintenir l’intégrité de la structure physique du futur vaisseau en préparation. Plutôt que de fixer ensemble les composants d’un vaisseau à l’aide de rivets ou de soudures , ils sont maintenus en place, assez précisément par des moyens gravitationnels. A la différence du mode champ, XXXX contrôle bientôt les paramètres & les données qui déterminent ce mode. Une fois activé, les détails de quels composants sont affectés et comment semblent être fournis par les composants eux-mêmes. Consulter la section suivante pour plus d’informations. Le mode composant est responsable de l’effet RSR décrit dans la section précédente et illustrée dans la figure 4.4.

3. Mode multi. A1 combine les fonctions des modes champ et composant, produisant des effets gravitationnels sur des composants individuels tout en contrôlant toute quantité de champ à usage généraux. Les mêmes limitations des champs produits en mode champ s’appliquent également aux champs générés dans ce mode, mais la capacité de créer plusieurs champs avec des paramètres différents permet de contourner ces limitations dans la plupart des situations. Je crois que ce mode était utilisé le plus souvent pour gérer les besoins antigravitationnels du vaisseau d’origine.

4.2.4. Vue d’ensemble de A2 et A3 :

Pris séparément, A2 et A3 sont des segments de poutrelles en I non fonctionnels (cfr fig. 4.3). Cependant lorsque A1 est basculé en mode composant, leur position et orientation par rapport au centre de l’axe de A1 sont précisément renforcés avec un RSR (cfr Fig 4.4). A2 et A3 sont tout d’abord différenciés par leurs tailles, qui sont de 19,5 (,49 ndt) centimètres et 24.6 (,63 ndt) respectivement. Malgré leur différence de tailles les deux artefacts pèsent environ 73 (,7) grammes. Tandis que l’expérimentation initiale indique que les artefacts sont composés d’un matériau solide, consistant, des expériences sur le mode composant de A1 suggèrent que leurs compositions internes sont plus complexes, contiennent d’une manière subatomique l’information qui décrit leurs positions et orientations par rapport à A1 quand le mode est en fonction. Qu’ils possèdent ou pas d’autres fonctions autres que le stockage de cette information est pour l’instant en étude, mais ceci est considéré vraisemblablement dû à leur quelconque autre utilité au sein du XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

Figure 4.3. Vue du dessus des segments de poutrelle en I.

Figure 4.4. Les segments de poutrelle en I reliés au générateur par un RSR

Je fournis les données dans le sens inversement chronologique de mes obtentions, si bien qu’il vous faut attendre d’avoir la totalité des parties pour les assembler dans l’ordre. Contenu de l’épaisseur du dossier, je vais segmenter en autant de portions que nécessaire, de ma dernière partie ( ou section ) à la première. Cordialement.

PS: Approximativement, je pense que je vais découper le dossier en 20 portions de volume similaire.

%d blogueurs aiment cette page :