Tag Archive: étudiants


Quand la Gauche se révèle être un (men)songe, une erreur, une illusion. La Gauche expulse encore plus que la Droite, comme cela est clairement dit dans un article du journaliste Philippe Front de Métro: Malgré la Gauche en place ou avec la Gauche en place, la politique immigrationniste a empiré. C’est le constat de Pierre Grenier, responsable de l’association Cimade Sud-Ouest. « Le discours a changé en apparence alors que les pratiques se sont encore plus durcies ». Il y a un vrai décalage, trop de gens expulsés dans la région malgré un maire de Gauche Pierre Cohen et sous une présidence de Gauche du socialiste Flan Hollande, déplore le délégué régional qui dresse la liste d’expulsions au Centre de Rétention Administratif de Cornebarrieu: interpellation d’un homme après une convocation à la gendarmerie la veille de son mariage ou reconduite à la frontière d’un Tunisien alors que sa compagne est enceinte. L’histoire ne dit pas toutefois si elle est enceinte de lui.

La politique du chiffre. Malgré le Socialisme au pouvoir, les expulsions continuent et sont toujours très inhumaines. Il y a trop de pression en cette année 2012 (sous Pierre Cohen à Toulouse et Hollande à la présidence, voulus tous deux au suffrage démocratique par la voie du vote) sur les familles étrangères, disait Pierre Grenier. La Préfecture de la Haute-Garonne n’a pas souhaité s’exprimer sur la position de la Cimade. L’obscur ressort Socialiste consiste à importer tous les cas sociaux du tiers-monde et du quart-monde, eux-mêmes expulsés par sélection naturelle de leur propre pays pour leur désespérante improductivité, afin de s’obtenir des votants qui par effet de tremplin propulsent artificiellement au pouvoir les élus de Gauche. Le lendemain qui déchante c’est la prise de conscience devant le fait accompli, au pied du mur, le terrible constat qui en appelle à la bien-fondée nécessité de renvoyer ces illégitimes clandestins de circonstance réfugiés sur une collusion tacite, vénale et opportuniste sous faux pavillon qui masque la réalité d’un vrai échange de procédé pervers, au mépris des réels besoins de la France. « Mon programme est désastreux, mon discours est creux et mes aspirations peu nobles, donc je te loge aux frais du contribuable et à son grand dam, en échange de ton bulletin de vote aux urnes. » Pathétique.

En ce qui me concerne il y a longtemps que je sais que la Gauche est une experte en hypocrisie la plus totale, une chimère monumentale qui ment et désinforme comme elle respire, qu’elle flatte le prolétaire pour mieux le poignarder dans le dos, qu’elle est bonne qu’à vitupérer sur le Front National quand en réalité elle lobotomise la conscience des jeunes sous-doués intellectuellement en les spoliant de tout libre-arbitre, rend imbécile les crédules et abrutit davantage ceux qui le sont déjà. Jamais en France nous n’avons eu de vraie Gauche, celle Humaniste de Marine Le Pen et chère au Front National que par hérésie subversive la Gauche-caviar s’épuise à la diffamer d’Extrême Droite. Nous n’avons jamais connu autre chose, pour toute « Gauche », que la Gauche-caviar et Bobo, le bras armé du Capitalisme décomplexé et multiculturaliste, du Libéralisme spéculateur mondialiste. L’apparence Gauchiste de votre Gauche n’est qu’une parade, une farce et du vernis tapageur de décor.

C’est une machine à nuire et à démoraliser par sa légendaire et désespérante fourberie chaque jour plus légitimée par une jeunesse stupide à manger du foin et fière de l’être, totalement béate de crétinerie qui nage la brasse ouverte dans une débilité surréaliste. Une jeunesse en symbiose absolue avec la Gauche. Que de jeunes arrogants, jetés tête en avant dans la gueule du loup qui dans un aplomb sidérant de navrerie, acquis à la cause Gauchiste jusqu’au ridicule, la soutient corps & âme indéfectiblement et qui dans les yeux et avec une conviction qui frise le délire névrotique vous assureraient le bien-fondé de la Gauche, tout en la portant aux nues pendant qu’ils vouent aux gémonies le Front National, du temps que dans la pratique quotidienne, la même Gauche nourrie de la superficialité lacunaire de la jeunesse, pour ne pas dire de sa complète vacuité intellectuelle, perpètre en dissimulation les pires exactions que ses sbires et défenseurs aveuglés que sont la vulgate populaire dénoncerait à grands cris d’orfraie si elle en avait connaissance.

Jamais une formation politique dans toute l’histoire du Logos n’a été plus garce, mufle et trompeuse, n’a été plus fausse et plus fielleuse que la Gauche, qui corrompt et pervertit le discernement des jeunes, ou plutôt ce qui leur sert de tel, aliène les consciences et les jugements, altère la vérité et corrompt par le vice les Nations, dans la plus grande impunité des mêmes jeunes que cette Gauche de toutes les hontes, salissante & pernicieuse entretient insidieusement dans le mirage et trahit tel Judas chaque jour plus puissamment et sans scrupules. J’ai constaté des paroxysmes tels où des jeunes atteints par la Gauche dévoyée dans leur dignité, avec une bêtise aussi démesurée qu’improbable à un point que c’en frôlait le miracle, en venaient dans des discussions à fièrement la défendre elle, tous ses paradoxes controversés, ses illégalités, ses affronts, ses bassesses les plus viles, ses revers, sa duplicité, ses compromissions, ses immoralités, ses félonies et ses sodomies, et le pire, avec éloquence et conviction.

C’est presque si avec leur parti-pris ils ne donneraient pas leur chemise pour cette secte qui à leur insu les met à nu. C’est là qu’est tout le drame. La Gauche n’a de viabilité et de consistance que le produit de la masse populaire par le coefficient intellectuel virtuel et désolant des jeunes Gauchistes, par nature décérébrés, car ne peut être qu’un cas clinique que celui qui vote pour une Gauche salissante de toutes les hontes, et en redemande. Rien d’étonnant à ce que se déroule à Toulouse en ce moment la Cow Parade, avec tous ces veaux qui y abondent. Le Talmud avait raison:  » Les gens sont du bétail. » Et la Gauche leur berger.

Au moins la Droite Nationale, anti-libérale & anti-Européiste, qui est la Gauche du travail et la Droite des valeurs, ne fait pas dans le strabisme divergent à Gauche mais les yeux bien en face des trous regarde droit devant.

Eryc.

Peut-être un fond musical d’ambiance pour accompagner votre lecture, c’est offert par moi. Cadeau.

Avec la prolifération des accès WIFI non ou mal protégés, en France, certains se constituent d’ores et déjà une petite liste de points d’accès vulnérables dans leur ville. Ces listes tournent entre amis. On sait que, si on s’assoit sur tel banc dans tel parc sur telle borne avec telle clé WEP, on peut se connecter gratis au Net.

Découlant de la longue tradition de WarXing, voici le Warchalking.   Dès 2002, la BBC faisait écho de cette nouvelle chasse aux Hot-Spots WIFI. C’est en Juin de cette même année que Matt Jones fait découvrir au monde entier les 3 petits symboles qui buzzeront par la suite. Matt s’est inspiré à la fois de la culture Hobo, et plus particulièrement du Code qu’il avait mis en place afin de partager les bons squats, prévenir d’un danger (chien, police), mais aussi de l’initiative d’un groupe Londonien d’étudiants en Architecture, qui avait dessiné à la craie des bureaux en plein milieu d’une rue.

 Le langage est composé de 3 symboles:

> Accès non protégé: il faut marquer le nom de la borne (SSID), faire deux arcs de cercle dos à dos, puis marquer la bande passante de la connexion (1.0, 1.5, 2.0, …)

> Accès fermé: le SSID au dessus d’un cercle.

> Accès en WEP: le SSID suivie de la clé qui permettra de se connecter, en dessous un rend avec un W (pour WEP) en son centre et en bas la bande passante.

Lorsqu’un Wifiste rencontre un point d’accès WIFI vulnérable (suite à un Wardriving par exemple), il peut alors rassembler les informations qu’il a sur l’AP et les inscrire à la craie sur un mur ou un trottoir. Il peut également utiliser des stickers qu’il collera sur un lampadaire, une cabine téléphonique ou, si l’endroit est protégé de la pluie, une feuille de papier.

Nominé en tant que « 100 most significant ideas of the year 2002 » par le New York Times Magazine, le Warchalking meurt pourtant en 2003/2004:

Les arcs de cercle inversés sont vite passés du dessin à la craie à une plaque de ferraille utilisé par les commerçants pour attirer les Wifi-addicts. Le business a pris le pas sur le partage, comme souvent, mais ce n’est pas ce qui a précipité la fin des « Craiefiti ».

Le phénomène devenant une pandémie, le FBI s’y intéresse et invite les entreprises à rechercher les petits symboles autour de leur bâtiment, et à protéger leurs connexions. De plus, avec la prolifération des hot-spots, ces points d’accès gratuits qui envahissent les gares, aéroports et autres fast-foods, la recherche fastidieuse de point d’accès « insecured » est devenue inutile. 2003, c’est également la naissance du WPA, prémice de la norme 802.11i, qui offre une sécurité bien supérieure au WEP.

Si la loi « Création & Internet » passe, tout le monde va se ruer sur les Hotspots, divisant le débit et ne permettant pas de télécharger « correctement ».  Également prévu dans la loi, l’obligation de sécuriser son accès afin d’empêcher le téléchargement à partir de celui-ci. Les cafés, McDo, gares et autres détenteurs d’accès ouverts risquent, si ce n’est déjà fait, de restreindre le nombre de protocoles autorisés, de mettre en place des Blacklists de sites à contenu libre.

Avec le nombre encore significatif de Box en chiffrement WEP, et un crack WPA qui devient de plus en plus facile, certains peuvent trouver leur intérêt à consigner quelque part leurs découvertes, et si leur magnanimité les autorise, à les partager.

« Le partage avant tout » c’est l’esprit Internet, une idéologie que l’internaute adopte volontiers. Que se soit par Warchalking artisanal, tout à la main à la old school, ou par bases de données virtuelles sur des forums & des sites Geeks (e-warchalking), le partage s’est déjà mis en place car quand j’ai eu besoin de clés Free pendant 3 mois de ma vie, je n’ai eu qu’à les Googler pour les trouver. Actuellement, si je le voulais, je sais parfaitement quelle antenne me fabriquer, quel terminal acquérir, quel driver télécharger et dans quels sites le trouver, et je pourrais sans bouger de chez moi, à l’œil, surfer alternativement sur pléthore de connexions sniffées au nez et à la barbe de tous les pecnos de ma ville qui ne méritent que cela, à commencer par mes délabrés mentaux de voisins, particulièrement la vieille morue d’Italienne inutile que j’ai à côté.

Article terminé pour aujourd’hui, jusqu’à nouvelle mise à jour. Je vous abandonne à la contemplation de cette instructive infographie. Bonne soirée. Eryc.

Le wifi public et son piratage

Cette année comme les précédentes, nos élèves de BTS sont partis en stage dans des entreprises/administrations. L’une des filles vient de suivre la formation SANEF, et elle nous a ramené un Petit lexique franco-anglais, version septembre 2009, destiné à, je cite, ‘favoriser la communication avec la clientèle anglophone pouvant s’exprimer en anglais’, et qui est tout simplement hilarant. Il rappelle les méthodes d’apprentissage à l’ancienne, avec de la pseudo-phonétique mal foutue, car il compte ‘une aide à la prononciation’. Ainsi, dès la première page, nous apprenons que ‘ail‘ se prononce comme dans ‘paille‘, que ‘eil‘ se prononce comme dans ‘pareil‘, et que ‘ing‘ se prononce comme dans ‘bing‘.

Votre mission, si vous l’acceptez, consiste à essayer de deviner ce que l’auteur voulait dire:

Ouane

Tou

Sri

For

Failve

Sixe

Séveune

Eigte

Nailne

Tène

Feurste

Seconde (hum…)

Force

Fifce

Reste euréa (re-hum… bon ok, j’arrête avec mes « hum »)

Cole for helpe

Motoroué

Advénce

Arde chouldeur

Heurte

Treuck

Crédite carde

Rode

Dénegerousse (mdr)

You-toeurne

Rone aoute ofe pétrole

Brokeune donne

Wornigue lailtes

Tole stéchione (ènde aille woeurque fore édioukéchione)

Bailke

Flate tailleur

Bac eupe

Raounde-abaute

Motoroué departmeunte

Excite (mmmm baby)

Pétrole steilchione

Goudemorning Madème / Soeur

Motoroué departmeunte, cane ail help you ?

Ail spic very liteule inngliche (veri trou)

Ail donte understénde. Cane you ripite plise ?

Ail ouile dou wouate ise nécesséry

Plise, ouète ouane segonde, ail soeurtche zi ineforméchionne

Cinq you. Goudebail, si you soune

Ave euh goude tripe / Have euh nailce holideill

Ouère are you gowing ? Cane ail helpe you ?

Tèke excite nommeboeur…. , direkchione….

Ate raounde-abaute, tèke direkchione….

Dou euh you-toeurne ate ze nexte excite

Toeurne one ze rouailte / one ze lèfte ; go streilte

Ze nireste pétrole steilchione ise ate tène kilométerze

Ave you brokeune donne ?

Oude you lailke euh mécanique ? Ail ouile cole euh garèdge mécanique

Ave you rone aoute ofe pétrole ?

Plise riteurne tou yor véhicole ande souitche one yor wornigue lailtes

Ouile you paye cash or ouile yor crédite carde ? (en plus y’a des erreurs)

Ineserte yor crédite carde ine ze mechine, plize

Poute yor carde ine zi ozeur sailde

Tèke ze tikète, plise

Plise, cane you bac eupe yor véhicole ?

Plise, cane you advénce yor véhicole ?

Ail ouile cole euh time, ouitche euhrailve ine euh fiou minutes

Zère ise euh bac eupe bicose ofe ane accident / construcchione

Bi kèrefoule, ze rode ise sliperi

Voilà !! Ouf, j’ai mal à la tête. J’espère au moins que cela vous aura fait sourire … Allez, c’est l’heure de nous quitter mais vous prendriez bien un petit coup de musique pour la route. A bientôt pour une nouvelle aventure.

%d blogueurs aiment cette page :