« 2013, année de la repentance »: Ne faisons pas les mêmes mauvais choix à compter de maintenant qui nous ont amenés là où nous sommes. Donnons-nous une vie prospère & salutaire et forcément sans cette idéologie archaïque et nihiliste qu’est le nocif Socialisme. Assez de chocs de civilisations. Eliminons les rétrogrades, les conspirateurs et leurs idiots utiles. Dieu pour tous si chacun pour soi et chacun chez soi, dans le respect du pays hôte, que nous y soyons nés ou que nous ne faisions qu’y passer. La clandestinité n’est pas une affaire de papiers, c’est une affaire d’identification personnelle à la culture de son environnement. On peut ne pas avoir de papiers et malgré tout se montrer aussi citoyen méritoire que d’autres avec papiers. Brûler 1193 voitures de ses concitoyens à la St. Sylvestre, dont on veut persuader à longueur d’année d’en être les égaux, n’est pas mériter partager la même société et nécessite la déchéance de la nationalité ou la prison pour haine raciale, criminalité & associations de malfaiteurs, pour voies de fait préméditées en bande organisée & mise en danger de la vie d’autrui (je plaiderais la perpétuité ou 10 ans de bagne pour leur entrer dans leur esprit le civisme et le respect).

Ce qui prime est moins une formalité administrative que la cohérence entre ses prétentions et ses actes. Un groupe, plusieurs avis mais un état d’esprit.

Sinon, j’en connais énormément qui en crèvent d’envie de l’habiter la France, eux. La France, tu l’aimes ou tu dégages loin qu’on ne voie plus jamais ton visage.

Finissons-en avec cette Gauche putride, sordide, fétide et morbide qui n’existe que pour souiller, meurtrir, dégrader et agresser. Quand on me souhaite la bonne année, il ne s’agit pas de me la souhaiter. Je pisse dessus. Il s’agit en me la souhaitant, de coordonner sa conduite afin de faire en sorte que cette nouvelle bonne année ne soit pas juste qu’un souhait spontané mais qu’elle tende à devenir bonne. Le meilleur souhait c’est l’intention, son implication de soi dans le projet que l’année 2013 soit effectivement bonne pour celui à qui on destine ses voeux. Il faut joindre le geste à la parole et la parole à la pensée. Rien ne sert de prétendre souhaiter la bonne santé à un pays ou une personne si chaque jour de l’année en cours qu’on a souhaité bonne, on répand des additifs dans sa nourriture à longueur d’année. Rien ne sert de la lui souhaiter bonne si soi-même lui faisons pourrir son année en ayant voté pour un cadavre comme le socialiste Hollande qui nuit gravement à chaque Français.

"La gauche est une salle d'attente pour le fascisme" Léo Ferré

Pour que l’année 2013 soit nouvelle et non semblable aux 50 précédentes, il faut s’abstenir des mêmes nuisances du passé et pour qu’elle soit bonne, encore mieux, on agit en conséquence car à mêmes causes mêmes effets. Assez d’alternance entre une Gauche droitière et une Droite gauchère. Vous vouliez du changement, alors changez. Parce que là, ce que je vois, c’est que vous prenez les mêmes et recommencez, comme des trisomiques. Le renouveau ne se demande ni se souhaite, il se fabrique. Innovez, osez la troisième voie, l’autre voix. Ou bien alors, comme dit si bien Dieudonné, fermez-là, physiquement et à jamais.

PS: « Le Gauchisme est bien l’infirmité la plus répugnante parmi toutes les laideurs de l’humanité. » Claire Martin.