Quand la Gauche se révèle être un (men)songe, une erreur, une illusion. La Gauche expulse encore plus que la Droite, comme cela est clairement dit dans un article du journaliste Philippe Front de Métro: Malgré la Gauche en place ou avec la Gauche en place, la politique immigrationniste a empiré. C’est le constat de Pierre Grenier, responsable de l’association Cimade Sud-Ouest. « Le discours a changé en apparence alors que les pratiques se sont encore plus durcies ». Il y a un vrai décalage, trop de gens expulsés dans la région malgré un maire de Gauche Pierre Cohen et sous une présidence de Gauche du socialiste Flan Hollande, déplore le délégué régional qui dresse la liste d’expulsions au Centre de Rétention Administratif de Cornebarrieu: interpellation d’un homme après une convocation à la gendarmerie la veille de son mariage ou reconduite à la frontière d’un Tunisien alors que sa compagne est enceinte. L’histoire ne dit pas toutefois si elle est enceinte de lui.

La politique du chiffre. Malgré le Socialisme au pouvoir, les expulsions continuent et sont toujours très inhumaines. Il y a trop de pression en cette année 2012 (sous Pierre Cohen à Toulouse et Hollande à la présidence, voulus tous deux au suffrage démocratique par la voie du vote) sur les familles étrangères, disait Pierre Grenier. La Préfecture de la Haute-Garonne n’a pas souhaité s’exprimer sur la position de la Cimade. L’obscur ressort Socialiste consiste à importer tous les cas sociaux du tiers-monde et du quart-monde, eux-mêmes expulsés par sélection naturelle de leur propre pays pour leur désespérante improductivité, afin de s’obtenir des votants qui par effet de tremplin propulsent artificiellement au pouvoir les élus de Gauche. Le lendemain qui déchante c’est la prise de conscience devant le fait accompli, au pied du mur, le terrible constat qui en appelle à la bien-fondée nécessité de renvoyer ces illégitimes clandestins de circonstance réfugiés sur une collusion tacite, vénale et opportuniste sous faux pavillon qui masque la réalité d’un vrai échange de procédé pervers, au mépris des réels besoins de la France. « Mon programme est désastreux, mon discours est creux et mes aspirations peu nobles, donc je te loge aux frais du contribuable et à son grand dam, en échange de ton bulletin de vote aux urnes. » Pathétique.

En ce qui me concerne il y a longtemps que je sais que la Gauche est une experte en hypocrisie la plus totale, une chimère monumentale qui ment et désinforme comme elle respire, qu’elle flatte le prolétaire pour mieux le poignarder dans le dos, qu’elle est bonne qu’à vitupérer sur le Front National quand en réalité elle lobotomise la conscience des jeunes sous-doués intellectuellement en les spoliant de tout libre-arbitre, rend imbécile les crédules et abrutit davantage ceux qui le sont déjà. Jamais en France nous n’avons eu de vraie Gauche, celle Humaniste de Marine Le Pen et chère au Front National que par hérésie subversive la Gauche-caviar s’épuise à la diffamer d’Extrême Droite. Nous n’avons jamais connu autre chose, pour toute « Gauche », que la Gauche-caviar et Bobo, le bras armé du Capitalisme décomplexé et multiculturaliste, du Libéralisme spéculateur mondialiste. L’apparence Gauchiste de votre Gauche n’est qu’une parade, une farce et du vernis tapageur de décor.

C’est une machine à nuire et à démoraliser par sa légendaire et désespérante fourberie chaque jour plus légitimée par une jeunesse stupide à manger du foin et fière de l’être, totalement béate de crétinerie qui nage la brasse ouverte dans une débilité surréaliste. Une jeunesse en symbiose absolue avec la Gauche. Que de jeunes arrogants, jetés tête en avant dans la gueule du loup qui dans un aplomb sidérant de navrerie, acquis à la cause Gauchiste jusqu’au ridicule, la soutient corps & âme indéfectiblement et qui dans les yeux et avec une conviction qui frise le délire névrotique vous assureraient le bien-fondé de la Gauche, tout en la portant aux nues pendant qu’ils vouent aux gémonies le Front National, du temps que dans la pratique quotidienne, la même Gauche nourrie de la superficialité lacunaire de la jeunesse, pour ne pas dire de sa complète vacuité intellectuelle, perpètre en dissimulation les pires exactions que ses sbires et défenseurs aveuglés que sont la vulgate populaire dénoncerait à grands cris d’orfraie si elle en avait connaissance.

Jamais une formation politique dans toute l’histoire du Logos n’a été plus garce, mufle et trompeuse, n’a été plus fausse et plus fielleuse que la Gauche, qui corrompt et pervertit le discernement des jeunes, ou plutôt ce qui leur sert de tel, aliène les consciences et les jugements, altère la vérité et corrompt par le vice les Nations, dans la plus grande impunité des mêmes jeunes que cette Gauche de toutes les hontes, salissante & pernicieuse entretient insidieusement dans le mirage et trahit tel Judas chaque jour plus puissamment et sans scrupules. J’ai constaté des paroxysmes tels où des jeunes atteints par la Gauche dévoyée dans leur dignité, avec une bêtise aussi démesurée qu’improbable à un point que c’en frôlait le miracle, en venaient dans des discussions à fièrement la défendre elle, tous ses paradoxes controversés, ses illégalités, ses affronts, ses bassesses les plus viles, ses revers, sa duplicité, ses compromissions, ses immoralités, ses félonies et ses sodomies, et le pire, avec éloquence et conviction.

C’est presque si avec leur parti-pris ils ne donneraient pas leur chemise pour cette secte qui à leur insu les met à nu. C’est là qu’est tout le drame. La Gauche n’a de viabilité et de consistance que le produit de la masse populaire par le coefficient intellectuel virtuel et désolant des jeunes Gauchistes, par nature décérébrés, car ne peut être qu’un cas clinique que celui qui vote pour une Gauche salissante de toutes les hontes, et en redemande. Rien d’étonnant à ce que se déroule à Toulouse en ce moment la Cow Parade, avec tous ces veaux qui y abondent. Le Talmud avait raison:  » Les gens sont du bétail. » Et la Gauche leur berger.

Au moins la Droite Nationale, anti-libérale & anti-Européiste, qui est la Gauche du travail et la Droite des valeurs, ne fait pas dans le strabisme divergent à Gauche mais les yeux bien en face des trous regarde droit devant.

Eryc.