C’est proprement effaré que je viens de passer du pressentiment théorique du futur flicage Internet qui nous guette à sa mise en pratique dûment constatée et bien factuelle, avec ce document de Yahoo qui va en laisser plus d’un sans voix. Nouvellement, c’est la consternation générale: en se loguant sur le Webmail Yahoo pour checker ses mails, on tombe sur cet ajout sidérant, une précision à faire froid dans le dos sur ce que Yahoo prétend être un récent cadre légal de pur flicage spectaculaire et décomplexé dans ce qu’il a vraiment de plus honteux, d’une part confirmant bien les dires du socialiste F. Hollande selon qui il inaugurait l’ère de l’ingérence et du contrôle Internet, et d’autre part nous ramenant 72 ans en arrière aux années noires de triste mémoire que sous Vichy la France a connues et croyait à tort oubliées. Le nouveau et nauséabond Stalinisme dans toute son horreur.

Vous avez bien lu: En créant un compte, j’accèpte que Yahoo dépose des Cookies dans mon navigateur. 

Une image assez désopilante, mieux vaut en rire qu’en pleurer, quand on voit l’empreinte digitale sur la fenêtre d’ouverture de session qui nous demande si nous sommes assez protégés, comme pour se donner une fausse bonne conscience. Derrière cette mise en scène avec cette feinte de vouloir vous protéger d’un login piraté, en réalité (et c’est l’arbre qui cache la forêt), c’est Yahoo eux-mêmes qui s’avèrent vous pirater pas mieux que votre propre vie privée, cela au moyen du Cheval de Troie qu’est leur Cookie, en premier lieu vos adresses IP et Mac et donc directement vos intégrités physique & morale. Vous publiez des louanges d’un régime dans un forum politique ou en fustigez un autre, et pour toute démocratie, comme en Chine, vous êtes fiché au mieux comme Révisionniste, au pire comme Terroriste, parce que vous êtes un libre-penseur qui ne se conforme pas à la pensée unique formatée Multiculturaliste, ou Communautariste, ou Trilatéraliste ou encore simplement complotiste-Sioniste. La France a beau jeu de feindre l’offusquée en blâmant la NSA …

Premièrement, étant familier de la notion de Cookie qui est le plus vicelard mouchard depuis l’invention d’Internet, issu tout droit de l’esprit le plus pervers qu’un veule dark-geek puisse avoir, j’ai été glacé à l’annonce de cette nouvelle mesure prise par ce Webmail qui va se généraliser partout comme une traînée de poudre, nous augurant des lendemains extrêmement difficiles comme seul horizon des possibles. Deuxièmement, et si j’ai un vif conseil à donner, si vous devez désirer des informations sur ces agents infiltrés de la DST et de la DGSE que sont les Cookies, ce n’est certainement pas au juge & partie Yahoo que je demanderais explications, mais bel et bien dans des forums Informatiques dont c’est le domaine spécialisé de nous éclairer avec force pertinence sur l’inextricable danger d’un Cookie implanté par un site dans votre ordinateur, qui signe l’arrêt de mort de votre liberté cyberphile.  Il y a un moment que le bétaillage humain a commencé avec les pseudo vaccinations qui vous inoculent à votre insu une puce RFID. Un Cookie première génération, déjà en soi un spyware de la pire espèce et plus scruteur dans sa nouvelle forme, est la stricte transposition dans la navigation Web d’une fourbe puce RFID dans votre organisme pour sonder tous vos faits & gestes à la trace et sans le moindre scrupule. Je vous livre l’intégralité de l’avertissement de Yahoo qui encore ce matin au forum de ses news laissait une internaute hystérique exiger le relevé de l’adresse IP des personnes qui n’aiment pas le comédien Djamel Debouze au prétexte que ce sont des Fachistes et des Racistes. L’hôpital psy qui se moque de la charité avec un culot à laisser pantois. Jamais la démagogie, l’hypocrisie et le crétinisme n’auront atteint une telle sommité de désespérance.

Cookies Yahoo!

Yahoo! peut installer des cookies sur votre navigateur Web lorsque vous visitez nos sites Web, utilisez nos produits ou visitez un site sur lequel Yahoo! fournit des publicités, du contenu ou des analyses. Un cookie est une petite suite d’informations enregistrée sur un ordinateur afin d’identifier le navigateur d’un utilisateur lorsqu’il visite un site Web. Les cookies peuvent servir à enregistrer des éléments tels que les identifiants et les préférences de l’utilisateur. Un site Web peut installer un cookie sur le navigateur si les préférences de celui-ci l’y autorisent. Le navigateur permet au site Web d’accéder uniquement aux cookies qu’il a installé, pas à ceux installés par d’autres sites.

Politique de Yahoo! concernant les identifiants et les cookies.

Yahoo! peut se servir des cookies pour différents besoins, notamment pour :

  • Accéder à vos informations (Ip, adresse Mac, marque & modèle de votre ordinateur, adresse physique, identité) lorsque vous vous connectez pour vous fournir du contenu personnalisé ou pour se rappeler de la dernière page associée à un produit ou un service Yahoo! que vous avez visitée.
    • Les informations collectées par Yahoo! en rapport avec vos activités et vos centres d’intérêt sont conservées sur les serveurs de Yahoo! et associées aux cookies Yahoo!, indépendamment de l’ordinateur ou du périphérique utilisé pour vous connecter à Yahoo!. Pour en savoir plus sur la politique de Yahoo! en matière de stockage et anonymisation des données, rendez-vous ici.
  • Enregistrez les préférences que vous indiquez lorsque vous utilisez les produits ou services Yahoo!.
    • Lorsque vous vous connectez à votre compte Yahoo!, un cookie contenant des informations sur vos centres d’intérêt est enregistré sur l’ordinateur ou le périphérique que vous utilisez pour vous connecter. Ce cookie permet à Yahoo! de mettre en relation vos centres d’intérêt et votre activité si vous vous connectez à votre compte Yahoo! à partir de plusieurs périphériques. Cela signifie que vos habitudes de navigation lorsque vous êtes connecté à Yahoo! sur votre ordinateur de travail ou sur l’ordinateur d’une bibliothèque fournissent des informations sur votre utilisation de Yahoo! sur votre ordinateur personnel.
  • Diffuser des publicitéset du contenu adaptés à vos centres d’intérêt.
    • Yahoo! recueille et gère les informations relatives à vos centres d’intérêt en fonction des sites Web que vous consultez sur le réseau de sites Web de la marque Yahoo!, des sites Web du réseau Yahoo! Network, et d’autres sites Web non Yahoo! dont nous sommes partenaires.
    • Yahoo! peut utiliser des balises Web pour recueillir et gérer des informations concernant les sites Web que vous consultez lorsque vous visitez des sites sur le réseau de sites de marque Yahoo! ainsi que des sites non Yahoo!.
  • Fournir des analyses générales à usages interne ou de nos les clients.
    • Yahoo! Web Analytics est un système basé sur le navigateur, qui recueille des informations sur les visiteurs des sites Web de nos clients.
  • Gérer des informations de façon identifiable ou anonyme.Conduire des étudespour améliorer le contenu, les produits et les services proposés par Yahoo!.
    • Lorsque vous êtes connectéà votre compte, Yahoo! met en relation vos centres d’intérêt et vos activités avec votre compte Yahoo! à l’aide d’un processus séparant vos informations personnelles et vos informations de navigation.
    • Si vous êtes un utilisateur inscrit à Yahoo! mais non connecté, Yahoo! enregistre des informations relatives à vos centres d’intérêts en fonction d’un identifiant unique de cookie de navigateur. Cet identifiant de cookie est une forme chiffrée (faisant l’objet d’un « hachage secret unilatéral ») d’un cookie Yahoo! qui est séparé des informations de votre compte Yahoo! et contient des informations relatives à votre âge (en années), à votre sexe ainsi qu’à votre adresse, informations que vous avez fournies au moment de l’ouverture de votre compte Yahoo! Ce cookie n’est jamais utilisé, ni par un tiers, ni par Yahoo!, afin de vous identifier personnellement.
  • Mise en œuvre des mesures de sécurité, par exemple lorsqu’il vous est demandé de vous connecter à nouveau à un produit ou un service Yahoo! après une certaine période de temps.
  • Identifier des activités potentiellement illicites (franchise de vos opinions politiques sur nos forums).

Vos choix concernant les cookies.

  • Pour afficher et/ou personnaliser les centres d’intérêt associés à votre navigateur que nous utilisons pour du contenu et de la publicité personnalisée, vous pouvez visiter notre Outil de gestion des publicités basées sur les centres d’intérêts (« Ad Interest Manager »). Ad Interest Manager vous permet de vous désinscrire d’une ou plusieurs catégories de centres d’intérêt ou de vous désinscrire de l’ensemble des publicités et du contenu basés sur vos centres d’intérêt et que Yahoo! sert.Vous pouvez configurer votre navigateur pour qu’il accepte ou rejette tous les cookies, ou bien pour qu’il vous prévienne lorsqu’un cookie est installé. Chaque navigateur est différent. Vous devez donc consulter le menu d’aide de votre navigateur pour savoir de quelle manière modifier vos préférences en matière de cookies.
    • Yahoo! vous offre la possibilité de rendre ce choix définitif. Pour vous désinscrire de manière permanente, vous devrez vous connecter à Yahoo! avant de confirmer votre choix.
  • Adobe Flash Player est une application et un outil Web qui permet le développement rapide des contenus dynamiques. Flash (et les applications de même type) se souvient des paramètres, de préférences et de l’utilisation grâce à une technologie similaire aux cookies de navigateur, mais il gère ces informations via une interface différente de celle fournie par votre navigateur. Si vous rejetez tous les cookies, il est possible que vous ne puissiez pas utiliser les produits ou services Yahoo! nécessitant que vous soyez connecté, et vous ne pourrez peut être pas profiter de toutes nos offres (chantage à notre arbitraire droit de regard).
  • Yahoo! utilise les cookies Adobe Flash en conformité avec la réglementation de l’Interactive Advertising Bureau France. Yahoo! utilise les cookies Adobe Flash dans certains cas où Flash sert à fournir des contenus tels que des vidéos ou des animations. Vous pouvez accéder à vos outils de gestion Flash directement depuis le site Web d’Adobe. Yahoo! n’utilise pas les cookies Flash dans un but publicitaire.
  • Vous pouvez visiter le site Youronlinechoices, proposé par l’Interactive Agency Bureau France afin de connaître les autres entreprises proposant des options de désactivation (opt-out) et d’utiliser d’autres outils afin de gérer cet opt-out.

Les cookies d’autres entreprises sur Yahoo! (Nous ne sommes pas à un outrage près).

  • En plus d’utiliser les cookies sur notre réseau Yahoo! de sites Web, nous permettons à certains tiers d’installer leurs cookies sur votre ordinateur et d’y accéder, ces tiers devant s’engager à respecter la réglementation applicable en matière de données personnelles. L’utilisation des cookies par ces entreprises est soumise aux propres politiques de ces entreprises en matière de données personnelles, et non à celle de Yahoo!.

Quand la réalité dépasse la fiction. Ils ne font pas les choses à moitié: tant qu’à vous étrangler, autant le faire jusqu’en 2037. Le comble de la perfidie et du monstrueusement ignoble. L’infâme à son apogée.  Et on vous berne ensuite que le Socialisme est Humanisme et vous délivre du retors quand, même Hiro Ito, Franco, Hitler et Mussolini réunis n’auraient pas ourdi un tel crime. On nage en pleine barbarie et elle est signée du Socialisme qui sévit sordidement en France depuis Mitterrand pour continuer derechef avec Hollande. Mieux diffamer sur la Droite et diaboliser une dualité pour plus vous enfumer et mieux vous soumettre & vous pénétrer jusqu’à la glotte. Le tout, la fleur au fusil et avec le sourire. On nage dans le surréalisme le plus totalitaire et Kafkaïen.

N’oubliez jamais ceci, jamais, c’est que quand Mégaupload, à la surprise générale, a été fermé d’autorité pour le plus grand malheur des humbles lycéens, ouvriers et étudiants dépourvus du nécessaire train de vie apte à se payer des Films aux prix qu’ils sont, les « courageuses » orfraies le PS & l’UMP qui à deux ensemble crachent sur le FN, ont approuvé lorsque seul le FN a fermement dénoncé, et c’était une nouvelle fois, ce dernier, le seul indigné de cette outrageante agression aux démunis.  

Il faut dire que La France, pour sa part, pays de Liberté de matraquer toujours plus les faibles, n’est pas en reste avec sa société Amesys et son logiciel Eagle, expert en traque numérique, (le logiciel vendu à Kadhafi pour arrêter ses opposants) mettrait en prison un adolescent taxé d’abord sur les supports gravables (CD), taxé ensuite sur les graveurs, taxé encore sur sa ligne Internet pour anté-réparation préventive sur ses téléchargements et taxé enfin sur son Baladeur Mp3. Pitoyable. Heureusement, nous avons Anonymous notre vengeur masqué.

Une réaction, au passage: On télécharge bien des films de la télé à redevance, de la musique, de la radio. Et quant à l’envahissante pub, il est facile de l’enlever  avec un logiciel, nous ne serons pas inquiétés. Mais si on fait la même chose sur Internet, alors on veut nous l’interdire et nous punir.
Si j’échange manuellement des films ou de la musique avec des copains ou la famille, nous ne serons pas inquiétés, mais si nous décidons de le faire par Internet parce que c’est plus simple et sans déplacement => alors on veut nous l’interdire et nous condamner. Il faut urgemment arrêter puis supprimer cette loi Stalinienne HADOPI & son arsenal, et prendre plutôt sur les pubs qui sévissent sur tous les médias afin de rémunérer les artistes, ce feu nourri de Pubs anarchiques et invasives toutes plus intempestives les unes que les autres, en nombre époustouflant, qui par leur durée et leur quantité sont une agression de tous les instants. Le tarif de notre ligne Internet, avec le tsunami publicitaire qu’on est contraint de supporter à chaque session, les agences de pub devraient honorer au minimum 75% de nos factures. 30 € / mois de facture pour se faire noyer de pubs à chaque exploration du Net, c’est du braquage qualifié.

Mon conseil, boycottez tous les sites tapageurs, truffés de pubs qui clignotent pire que des sapins de Noël, car il s’enrichissent sur vos visites et sans vous prendre en charge ne serait-ce que 1% de votre abonnement Internet. Le système Internet vous pénalise doublement, par le coût prohibitif de vos abonnements et par les agressions publicitaires tout le long de vos surfs.

Note: pour une pub de 30″ aux heures de grande écoute a la TV, c’est plus de 100 000 € qu’empoche la chaîne. Et c’est un déluge. A ce propos, il serait plus que grandement temps de supprimer la redevance TV, véritable racket légalisé, comme on a bien supprimé celle de la radio en 1980. La radio se porte toujours bien.

Voici sa place à votre TV, la poubelle.

HADOPI est une chose mais c’est l’écran de fumée qui en cache une autre, plus sournoise et qui est le but inavoué mais néanmoins poursuivi. Si pour la camoufler, l’Etat se sert d’une part du prétexte du partage, péjorativement appelé « piratage » (et si tant est, ce qui jamais n’a été prouvé, que le partage soit un vol) et d’autre part de son autre lapin sorti du chapeau, le bluf du Terrorisme. Ce dessein escompté que j’ai évoqué n’est autre que le contrôle des Internautes qui échappe au déterminisme du Nouvel Ordre Mondial. Il s’agit de créer et canaliser un courant de pensée, une Doxa du moment présent, d’homogénéiser la conscience globale en sabordant tout sens de l’initiative des individus, surtout les plus visionnaires qui voient tout, voient de suite, voient loin et voient clair dans le jeu, en avortant toute forme de clairvoyance d’un programme, d’un enjeu géo-politique, une opposition, une poche de résistance au nivelage, en suicidant toute pertinence de jugement, toute originalité, tout angle de vision différent de l’idéologie dominante.

C’est ainsi que l’écart d’interprétation d’un fait historique ou bien l’excès zélé d’exégèse d’une époque, un événement, sa critique même objective & constructive, sont d’abord rangés au registre des déviances, des transgressions sociales, des stigmatisations coupables et sont ensuite oblitérés d’Axe du Mal puis pour finir objets de répression absolue. C’est ainsi que pour donner sa lecture, son expertise d’un passage de la Grande Guerre, Faurisson est voué aux gémonies de l’enfer. Telle est la double articulation punitive du système, invoquer un semblant de démocratie mais dans un cadre filtré, surveillé, corrompu, vicié, imposé, en opérant sur l’abstraction de l’Information, voire en désinformant, et en censurant d’un trait toute opinion divergente. On balise l’Opinion Publique de « modérateurs » acquis à la cause Nationale (pour raisons d’Etat) dans les forums politiques, d’organes de délation comme le MRAP qui dicte de sa ire et de sa démence l’évangélisation de son partis-pris univoque en élaborant des listes nominatives de Shindler par lesquelles il cite nommément les sites obliques à leur doctrine et en exigeant leur purge ethnique de la Blogosphère.

L’ère est au Kärcher, au nettoyage par le vide, au Maccarthysme inverse, à la chasse aux sorcières, à la « Peur Bleue« . Si donc les jalons sont plantés, qu’on n’a le droit que de penser et de dire uniquement ce qui est prescrit, sous peine « d’exclusion«  (pour gifler à la face des Gauchistes leur si populaire néologisme), sous peine d’excommunion, et si donc les Journaux (tous médias confondus) font dans le choix sélectif de l’information (affaires jamais diffusées de l’intoxication au Fluor de l’eau du robinet, épandage par Chemtrails d’Iode 131, de Baryum et d’Aluminium sur la population) et enfin sacrifient une génération d’Internautes sur l’autel de la mise en conformité (du reste très variable en teneur et portée selon les époques), je vous pose solennellement la question de savoir si vous êtes en Démocratie avec de pareils dés pipés.

Dans le cas où vous l’imaginiez encore, soit vous êtes pardonné d’être qu’un veau docile de la politique en France (comme disait De Gaulle), soit  vous êtes si inculte et naïf que vous êtes irrécupérablement débile. Une Démocratie, pour l’être, se base impérativement sur la transparence de l’éventail de choix des sources d’informations et d’opinions, l’éternelle pluralité consensuelle. A contrario, pour la muer en totalitarisme, la Dictature de Gauche (comme on l’appelle) restreint le champ informatif à la seule Bienpensance formatée qui lui sied, qui liste, salit, pourchasse et blâme ceux qui au péril de leur vie ont le courage de leur brillante opinion (Marine Le Pen, Zemmour, Faurisson, Maurice Allais, etc …) dès lors que, et même si leur opinion est parfaitement fondée en plus d’être légitime, la Gauche oligarchique & Mondialiste la considère comme desservant ses intérêts de nombriliste infatuée, aveuglée par ses lourds poncifs régressifs et ses principes euthanasiants qu’elle sait habilement déguiser en Démocratie. Avec le Socialisme tout n’est que paradoxe et leurre. Gardez à l’esprit le scandale de F. Hollande, membre de la secte le Siècle, pseudonymé en Caton, pour se faire l’apôtre d’idées clairement identifiées, elles, de Droite bien libérale. Jacques Chirac lui-même, sous ses faux dehors Gaullistes, était auparavant bien aux ordres de la vespérale SFIO. Jospin le faux Socialiste et réellement Trotskyste était bien un double agent Lambertiste placé par la CIA.

Une parenthèse pour donner la parole à la présidente du Front National, car la Démocratie c’est l’acceptation de l’aléa:

Marine Le Pen persiste et signe. Dans un entretien accordé à l’émission Élections 2012, la présidente du Front national continue de s’en prendre à la loi Hadopi. Elle qui avait déjà considéré en mai dernier que cette loi participe à un objectif de censure de la dissidence sur Internet a, cette fois, élargi ses critiques à la loi Loppsi 2 ainsi qu’au projet d’accord international ACTA.

« Il y a toute une série de lois, de Hadopi au traité ACTA qui est en train d’être discutée au niveau mondial, dont l’objectif est de se servir de la lutte, évidemment nécessaire, contre la pédopornographie, la pédophilie sur Internet. Mais on se sert en réalité de cette lutte pour essayer de mettre en place un contrôle d’Internet, un contrôle préalable » a-t-elle averti, faisant écho aux avertissements de certaines associations.

Estimant que le pouvoir politique est tenté de prendre la main sur « un média absolument libre« , Marine Le Pen a poursuivi en affirmant que si elle arrivait au pouvoir, elle ferait « une grande loi pour sanctuariser la liberté sur Internet« . La chef de file du FN a toutefois rappelé que cela ne signifie pas pour autant que la loi ne s’y appliquerait pas. L’injure et la diffamation, par exemple, seront toujours condamnées.

« On ne doit pas soumettre Internet à un contrôle préalable de quelque nature que ce soit. Et je crois qu’entre Hadopi, Loppsi 2 et le traité ACTA, qui est en discussion et auquel l’Union européenne voudrait se soumettre, il y a de grands dangers aujourd’hui qui pèsent sur Internet« . Pour la candidate du Front national, la sanction – si sanction il doit y avoir -, celle-ci doit survenir a posteriori et être issue des tribunaux.

Marine Le Pen tacle ainsi la loi Loppsi 2 qui, avec son fameux article 4, fait obligation aux opérateurs de télécommunications Français de bloquer l’accès aux sites à caractère pédopornographique, dont la liste leur sera fournie par l’autorité administrative, sans aucun contrôle judiciaire préalable. On notera toutefois que l’UMP souhaite désormais l’émergence d’une procédure unique de blocage … avec juge.

La réaction de Marine Le Pen sur ces différents textes législatifs et traités internationaux n’est pas une surprise, au regard de l’importance qu’a pris Internet dans la stratégie de communication du Front National. Le FN se montre très actif en ligne, notamment sur les réseaux sociaux où sa page Facebook est la plus populaire, même si tous les services – comme Twitter – ne sont pas utilisés.

« Cette liberté sur Internet, elle nous concerne tous, et je souhaite la restaurer, la préserver, la sanctuariser« , affirme-t-elle. Elle brosse dans le sens du poil ceux qui estiment qu’Internet remplace la presse traditionnelle dans son rôle abandonné de contre-pouvoir, ceux qui s’indignent de déclarations insoutenables comme celle du socialiste Jacques Séguéla qui avait traité internet de « plus grande saloperie jamais inventée par l’homme« , ou celle de Jacques Myard qui voulait que l’on fasse en France « comme en Chine » pour nationaliser internet … « Il faut donc absolument préserver la toile des tentatives de contrôle« , poursuit-elle, jugeant que « sous des prétextes inattaquables comme l’ignoble pédopornographie, on fait en fait entrer la toile dans une logique mortifère, celle du filtrage arbitraire par le pouvoir« . C’est exactement le reproche fait à la loi Loppsi, qui prévoit le blocage de sites dont la liste, non contrôlée par l’autorité judiciaire, sera dressée par l’administration. La présidente du FN attaque aussi la loi Hadopi, en expliquant qu’il faut « préserver Internet de l’appétit des puissances d’argent, des amis du pouvoir, des amis de Nicolas Sarkozy« . « Je pense en particulier aux majors du disque qui brassent des milliards d’€uros et qui ont fait adopter grâce à un lobbying très actif la scandaleuse loi Hadopi« , dit-elle, employant une formule utilisée dans son discours du 1er mai.

Marine Le Pen attaque ensuite avec plus d’approximation l’accord ACTA, »un organe mondial de contrôle d’internet, de sanction des internautes au service de grands groupes privés » (c’est heureusement beaucoup plus subtile que ça). Exigeant que la France refuse de le ratifier, se réjouissant de l’initiative du sénat mexicain, elle se dit inquiète du soutien apporté par l’Union Européenne au traité. « Je rappelle que je suis la première responsable politique française à m’être opposée à cette Hadopi mondiale, dès 2008« . Le traité révélé par Wikileaks.

La candidate à l’élection présidentielle « réitère sa promesse d’abroger la loi Hadopi« , et affirme que si elle est élue, la France cessera immédiatement toute négociation sur le traité ACTA.

« Je demanderai plus généralement le vote d’une grande loi « Liberté sur la toile« , qui a l’inverse de la philosophie liberticide de Loppsi 2,       gravera dans le marbre la liberté d’expression sur Internet, dans la limite des règles normales relatives à la préservation de l’honneur, de la considération des personnes, de la lutte contre l’insulte ou la diffamation« , annonce-t-elle en conclusion. « Je crois profondément à l’intelligence collective et au génie des peuples. La toile est un outil au service de cette intelligence, j’en serai le meilleur défenseur.

En remerciement pour sa lucidité, par les obscurs ressorts malfaisants d’une Gauche ravageuse et irresponsable, la Mafia crétino-Socialiste toujours prompte à baillôner les idées de 30% d’électeurs Lepenistes, a tiré à boulets rouges en opprimant la sensibilité Frontiste, en ordonnant à son encontre Le Plan de la Honte. L’article s’intitule « L’extrême-Droite étroitement surveillée sur Internet en France ». J’en cite ces extraits: La Police française procède à une « veille permanente » à propos de la « droite ultra » Pendant que de ce temps les Racailles Rapeuses des banlieues qui « niquent » la Police, nous inondent avec leurs éructions musicales tapageuses d’incitations à la haine du Blanc, au viol des filles Blanches, aux incendies criminels et à toute la destructuration de notre pays d’accueil dont pourtant ils s’en réclament chaque 8 du mois à la Caf.  Le paysage de l’extrême droite est « émietté » et très surveillé en Europe. Le but de cette vigilance est de débusquer d’éventuels « terroristes auto-radicalisés ». 

Raison bien connue pour laquelle, de ce temps le terroriste Islamiste Mohamed Merah (ce que combat le FN) riait comme une baleine et s’en est donné à coeur joie à tuer froidement d’une balle dans la tête à bout portant en filmant la scène et le sourire aux lèvres, 4 innocentes personnes à Montauban & à Toulouse dont 2 enfants Juifs sous les yeux horrifiés de la foule, en plein jour à la sortie de leur école (sic).

Merah le Musulman terroriste n’était pourtant pas, que l’on sache, un Français de souche, Blanc et patriote.

Les cyber-policiers traquent en priorité les « nationalistes autonomes qui professent des thèses nationalistes révolutionnaires et qui montrent davantage de propension à la violence« . Un « Office Cyber » existe, il fait partie de la police judiciaire et recueille des signalements de contenus racistes ou xénophobes diffusés sur la Toile. En 2010, 80.000 signalements ont été enregistrés par cet organisme, dont 10% seulement contenaient ce type de propos. Raison bien connue pour laquelle la Gauche protège sciemment des Xénophobes notoires, sexistes congénitaux avérés et cracheurs de fiel patentés le plus noir comme Vortex ou Nique Ta Mère (NTM), et promeuvent l’apologie de comptes Youtube Chariesques, ces appels Sataniques à l’Holocauste du Blanc, surtout s’il est Catholique ou Juif, tel celui de l’Islamiste radical tout ce qu’il y a de plus extrêmiste LALAMPEDALADIN que 1000 fois on a pris en flagrant délit d’injure raciale et de Fatwas en règle, et qui demeure depuis des années sur Youtube en toute quiétude malgré le déluge de plaintes.

Comme j’ai dit la vérité sur les positions du Front National sur le fallacieux tout-sécuritaire qui n’a de vraie raison d’être que le fichage mondial des personnes de 7 à 77 ans qui ont une lueur, une once d’intelligence et ne se laissent pas duper, je fais de même avec l’Establishment Gauchiste. Plutôt que de m’étendre, je vais vous laisser par vous-mêmes juger l’étendue de la partialité ubuesque de cette pensée politique qui est un drame humain, un fléau total, la plus manifeste incohérence, une aberration pour ne pas dire une abomination confirmée.

Quelques liens indispensables pour vous aider à circonscrire l’horreur néo-Stalinienne du contrôle de vos sessions Internet.  » La cyber-censure progresse, y compris dans les démocraties. » Cet autre,  » Les Russes veulent contrôler Internet. » Ce lien suivant,  » Le cauchemar du projet Indect. » Cette perle,  » Une tentative de censure s’avère à terme contre-productive pour son censeur. »

J’assortis mes partages de liens (manquerait plus que les liens soient copyrightés maintenant et soumis à surveillance aussi) de cette pensée si juste:  » Un dogme qui se contredit est un dogme qui s’annule. »  Et ce passage de la Déclaration des Droits de l’Homme:  » Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. « Article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

Ultérieurement je vous proposerai des pistes de solutions pour vous protéger de l’intrusion éhontée des FAI et des Moteurs de recherche sans vergogne ni scrupules. Ces vélléités de fichage doivent cesser net sur le champ et des parades existent comme les VPN sur lesquels je m’étendrai.

Auteur de l’article: Eryc.