Le Nutella est mauvais pour la santé.

Le Nutella, si l’on en croit le site de la société Ferrero, est « une marque pleine de vie ». Voici d’ailleurs la description que fait Ferrero de son produit phare:

Produit mythique à la recette inégalée, Nutella accompagne les petits déjeuners et goûters de millions de français depuis 1965. Preuve de l’attachement des familles à la marque, la France est devenue le premier marché mondial pour Nutella avec plus de 100 millions de pots consommés en 2008. Une des marques phares du Groupe Ferrero et la marque alimentaire préférée des français (étude Megabrand 2007).

Tous les consommateurs, sauf les plus avertis d’entre eux, vous le diront: le Nutella c’est bon et on a toujours envie de replonger la cuillère dans le pot … Mais au fond, sait-on vraiment ce qu’il y a dans le Nutella ? Avant d’aller plus loin vous devriez d’abord regarder cette vidéo:

Comme vous pouvez le constater, un peu moins d’un tiers du pot de Nutella est entièrement constitué d’huile. A propos d’huile, jetons un oeil sur les composants du Nutella :

Sucre, Huile Végétale, Noisettes (13%), Cacao Maigre (7.4%), Lait écrémé en poudre (6.6%), Lactosérum en poudre, Émulsifiant (Lécithine de soja), Arôme.

Nutella.

Ce qui doit interpeller, c’est l’ordre dans lequel figurent les ingrédients. La législation impose de les indiquer par ordre de poids. On s’aperçoit donc que les deux ingrédients présents en plus grosse quantité dans le Nutella sont le sucre et l’huile végétale (nom générique employé pour dissimuler l’emploi d’huile de palme par l’industrie agro-alimentaire). On comprend mieux pourquoi le Nutella est pointé du doigt dans toutes les études sur l’obésité !  Je vous invite à lire l’analyse de l’étiquette du Nutella réalisée par le site les-additifs-alimentaires.com dans laquelle on peut lire, entre autres:

Comme toujours, les pourcentages ne sont indiqués que sur les ingrédients à connotation positive. Quand on en fait l’addition on se rend compte que ce produit ne représentent que 27% du Nutella. […]

[…] On peut lire 55g de sucres et 31g de lipides pour 100g de Nutella. Une partie de ces sucres et de ces lipides ne provient pas directement  du Sucre et de l’huile. Mais on peut supposer (de manière peu précise) qu’il y a au moins 35% de sucre et 20% d’huile. […]

[…] l’huile est le seul liquide de la recette ! […]

[…] La lécithine de soja permet d’obtenir un mélange bien homogène et onctueux. Ferrero n’a pas voulu indiquer à GreenPeace si ces lécithines étaient issues de soja OGM. […]

Vous l’admettrez, il s’agit là d’un bilan peu glorieux pour l’un des produits les plus consommés ! Mais ce n’est pas tout … Au delà de l’huile et du sucre présents en quantité inconnue mais non moins volumineuse, un danger bien plus grand se trouve dans le Nutella: Les phtalates ! Il s’agit en fait d’un phtalate bien précis, le DEHP. C’est en lisant un article sur le blog aboneobio.com qu’on apprend cela ! Le DEHP est le phtalate considéré comme le plus dangereux. Selon Wikipedia, au sujet du DEHP :

Le phtalate de bis (2-éthylhexyle), phtalate de di-2-éthylhexyle, aussi désigné sous les sigles DEHP (de l’anglais DiEthylHexyl Phthalate) ou DOP (dioctylphthalate), est un phtalate de formule brute C24H38O4 considéré comme dangereux pour la santé et retiré progressivement du marché européen à partir du 17 février 20114. Comme les autres phtalates, cette substance est notamment utilisée comme additif en tant que plastifiant et est considéré comme un perturbateur endocrinien avec diminution de la synthèse de la testostérone.

Comme le dit l’article sur ce Blog au sujet du DEHP :

Les phtalates agissent comme un leurre hormonal et provoquent des dérèglements hormonaux, ils induisent une stérilité de l’homme. Ingérés par la femme enceinte, ces poisons atteignent le foetus et entravent le développement des testicules. Ces plastifiants entrainent une atrophie testiculaire qui conduira plus tard à la réduction de production de spermatozoïdes. Une étude en Allemagne a démontré sur 600 enfants que 100 % d’entre eux avaient dans leur corps des traces de phtalates. Chez tous les enfants, on y retrouve 5 phtalates et chez 20 % des enfants ces phtalates sont en quantité toxique. Si on considère l’effet d’accumulation et l’effet cocktail des phtalates, alors c’est probablement 80 % des enfants qui absorbent des quantités déraisonnables de phtalates.

Et malgré cela, la société Ferrero aurait reconnu la présence de ce Phtalate dans le Nutella sans pour autant le supprimer de sa composition jugeant que la quantité de DEHP qui se trouve dans sa pâte à tartiner serait en quantité inoffensive !

Il faut quand même savoir que la Commission Européenne a déjà interdit l’usage du DEHP dans la composition des jouets pour enfants depuis 1999 et qu’elle prévoit son interdiction totale en 2012. Comment va donc réagir la société Ferrero à cela ?

Il est temps de prendre la situation à bras-le-corps. Nous avons la possibilité d’être gourmands tout en prenant soin d’avaler des produits sains  dont nous connaissons la nature exacte des ingrédients.

Actuellement, Nutella fait une campagne-pub. Ils informent (cliquez sur ce lien) que si on leur envoie notre histoire ils vous font des cadeaux. A votre avis, vous pensez que contre cette histoire je vais gagner des cadeaux de Nutella si je la leur envoie ? 🙂

A Toulouse, la ville des voleurs de vélos et deuxième ville plus insécuritaire de France après Marseille, s’est montée la première boutique Française de spécialités au Nutella. C’est à la grande rue de Metz, quartier du plus grand nombre de vols de vélos par semaine (ne l’y garez jamais !). A disposition: crêpes, gaufres, pâtisseries diverses, le tout tartiné au Nutella. En bon reporter je vous ai ramené sa photo que voici.

Nut Bar.

Or, comme je suis scrupuleusement partial et honnête, je me dois de joindre à cette photo cette autre moins publicitaire, par souci d’équité. Elle provient du Zucker Museum de Berlin et informe qu’un pot de 400 grammes de Nutella contient en équivalent sucre, 216 grammes, soit la bagatelle de 72 cubes de sucre par pot !

 Zucker-Museum Lebensmittel Nutella

Et sa fiche Wikipedia de préciser, je cite:

Greenpeace a attribué en 2008 une mauvaise note à Ferrero car l'entreprise n'indiquait pas si Nutella contenait des produits issus d'animaux ayant consommé des organismes génétiquement modifiés[25]. L'organisation critique aussi Ferrero pour utiliser essentiellement de l'huile de palme sans garantir qu'elle ne provient pas de cultures issues de la déforestation qui est la cause de la menace de disparitions de nombreuses espèces, incluant l'orang-outan[28].
Fin 2009, une polémique écorne Nutella : sa pâte à tartiner contiendrait un plastifiant potentiellement dangereux pour l'équilibre endocrinien : le phtalate [29]. En réponse, Ferrero assure que les phtalates ne sont pourtant pas incorporés dans la composition de Nutella et que ses couvercles en plastique sont certifiés sans phtalates[30]. Les laboratoires Sofia à Berlin et Galab à Hambourg, qui confirment la présence infime de phtalates dans le Nutella, relèvent au taux de 60 μg/kg en moyenne, une quantité équivalente voire inférieure à celle contenue dans n’importe quel autre produit[31].
En février 2011, une mère de famille américaine a porté plainte contre le géant Ferrero pour publicité mensongère. Celle-ci a demandé à la justice fédérale américaine d'interdire notamment à Ferrero d'étiqueter le Nutella comme « bon pour la santé », « équilibré », « aidant les mamans à nourrir leurs enfants de céréales complètes », ou encore comme « un exemple de petit-déjeuner équilibré et savoureux »[32]. La présence dans la recette d'environ 17,3 % d'huile de palme, riche en acide palmitique (acide gras saturé) et d'environ 55,2 % de sucre, fait du Nutella un produit favorisant les risques cardio-vasculaires[33]. D'autres personnes s'étant jointes à cette mère de famille, une action de groupe est intentée contre Ferrero pour publicité mensongère laissant penser que Nutella est bénéfique pour la santé alors que la pâte à tartiner est une « bombe calorique » (31 % de lipides, 56,4 % de glucides)[4]. Ferrero a accepté de payer 3 millions de dollars (4 dollars par pot et jusqu'à 5 pots par client) dans un accord convenu en avril 2012. Cet accord impose également à Ferrero de modifier les étiquettes des pots de Nutella ainsi que ses campagnes commerciales, incluant les publicités télévisées et ses sites web[34],[35] ".
En 2012, le Sénat français lance un débat sur la dangerosité de l'huile de palme, en souhaitant adopter un amendement dit « Nutella » (le sucre et l'huile végétale constituent plus de 70 % du produit fini de cette pâte à tartiner) qui prévoit d'augmenter de 300 % la taxe sur cet ingrédient[36].

En France nous avons une chaîne de supermarchés qui distribue son propre concurrent de Nutella sans huile de palme. Chacune y va de son ersatz plus ou moins heureux. Celui d’Auchan par exemple, est un fiasco total. Il est incomestible. Bientôt je vais me répandre sur cette supercherie à proscrire. Quant à ce seul modèle exempt d’huile de palme, j’hésite à vous donner sa marque car jamais cette enseigne ne m’a fait le moindre prix en 4 ans où j’y fais mes courses et plusieurs de ses caissières sont désagréables. Ne vous y trompez toutefois pas, ils n’ont pas supprimé l’huile de palme pour votre santé mais pour leur portefeuille, afin de garder un prix compétitif car l’Etat a lourdement taxé l’huile de palme, laquelle, si elle est répercutée, rend le produit final inabordable. Toutes les explications sur cette taxe Huile de palme de 300% en cliquant sur ce lien.

En espérant que ce billet à présent terminé vous ait ravis toutes et tous. De même, pour le clore je vous laisse en musique avec ce générique de fin qui se lance par un clic sur son bouton de lecture. Et pour ma part je vous dis « à bientôt« , avant de nous retrouver ensemble autour d’un prochain article. Bonne soirée à vous.