Fleur rare.

Copyright – Fleur provenant de http://numeryc.wordpress.com/

Aigremoine: Pour les souffrances cachées derrière un masque jovial.

Tremble: Pou l’appréhension, la sensation de quelque chose de menaçant sans pouvoir en déterminer la nature.

Hêtre: Pour la critique et l’intolérance envers autrui.

Centaurée: Pour la faiblesse de volonté, les trop gentils qui ne savent pas dire Non, donnant l’impression de se faire marcher sur les pieds.

Plumbago: Pour le manque d’assurance, le doute dans leur capacité de jugement de ceux qui cherchent toujours le conseil d’autrui au risque d’être mal guidés.

Prunus: Pour les pulsions de pensées ou d’actes incontrôlés et destructeurs.

Bourgeon de Marronnier: Pour la tendance à toujours répéter les mêmes erreurs sans tirer le leçon des expériences passées.

Chicorée: Pour le possessif, l’égocentrique qui peut se comporter comme un martyr.

Clématite: Pour l’inattention, la rêverie, l’indifférence, la tête ailleurs, loin de la réalité présente.

Pomme sauvage: Pour le sentiment de saleté, de honte, le besoin de se nettoyer, de se purifier.

Orme: Pour une personne capable qui se sent parfois dépassée ou écrasée par l’ampleur de sa tâche.

Gentiane: Pour la déprime, le découragement facile, la lassitude.

Ajonc: Pour la désespérance, le pessimisme.

Bruyère: Pour le manque d’écoute et le besoin d’un auditoire pour parler de soi.

Houx: Pour les soupçons, la jalousie, le besoin de vengeance.

Chèvrefeuille: Pour la nostalgie, le mal du pays.

Charme: Pour le manque de force ou de courage qui tend à repousser à demain les tâches.

Impatience: Pour l’impatience, l’irritabilité, la tension émotionnelle.

Mélèze: Pour le sentiment d’infériorité qui pousse à ne rien tenter par certitude de l’échec.

Muscade: Pour la peur du noir, du lendemain, de la pauvreté, de la solitude, de la douleur, de la maladie, des autres, d’un examen, de la timidité.

Moutarde: Sans raison apparente, pour les moments où tout devient sombre.

Chêne: Pour la fatigue du courageux qui n’abandonne jamais, lutte malgré tout.

Olive: Pour la personne vidée de son énergie, quand tout devient effort après un moment éprouvant.

Pin Sylvestre: Pour la culpabilité, pour celui qui pense ne faire jamais assez bien.

Marronnier Rouge: Pour le souci excessif du bien-être des autres, surtout des proches, avec la crainte du pire.

Hélianthème: Pour la peur panique, la terreur.

Eau De Roche: Pour la rigidité des idées et des attitudes envers soi et autrui, souvent liée au besoin d’être un exemple.

Alène: Pour l’incertitude, l’indécision d’une personne qui souffre de ne pouvoir choisir entre deux choses.

Etoile De Betlehem: Pour les chocs émotionnels ou physiques, passés ou récents.

Châtaigner: Pour le désespoir total, la prostration mentale sans autre perspective que le vide.

Vervaine: Pour l’exaltation dans les idées et les principes dont on cherche à convaincre les autres.

Vigne: Pour le besoin de dominer, régenter, ordonner.

Noyer: Pour protéger de l’influence d’autrui ou d’un événement. Important dans les périodes de changement, de transition, aide à briser les liens.

Violette d’eau: Pour une personne préférant l’isolement, en préservant une distance vis-à-vis d’autrui. Peut s’accompagner d’un sentiment de supériorité.

Marronnier Blanc: Contre la torture mentale liée à des pensées obsédantes dont on ne peut se défaire.

Fol Avoine: Pour la frustration, l’indécision de celui qui aimerait faire bien les choses dans sa vie, mais ne sait pas par quel bout commencer.

Eglantine: Pour l’apathie, la résignation, la passivité.

Saule: Pour la rancune, l’amertume, le ressentiment, le manque d’humour, le sentiment d’injustice.