Les fruits & légumes Bio protègent mieux du cancer:

Fruits.

Oui, et les variétés anciennes encore mieux. Face aux attaques, notre système immunitaire met en place différentes stratégies. Pour lutter contre les cellules cancéreuses naissantes, la tactique est la même que pour tous les toxiques: le marquage. Toute cellule cancéreuse exprime un gène qui produit une enzyme. Deux chercheurs anglais ont découvert que certaines molécules issues des plantes, deviennent toxiques et donc défensives et salutaires en présence d’une enzyme de marquage propre au cancer (La CyP 1B1). Quand ces molécules rencontrent une cellule cancéreuse, elles la tuent. D’où leur nom de « salvetrols », de « salvius », en latin, « qui sauve ».

Manger bouger.

Bios, les fruits & légumes contiennent jusqu’à 30% de salvetrols en plus ! Mais les salvetrols ont un goût amer, les espèces étant sélectionnées pour plaire au plus grand nombre, on élimine celles qui en contiennent davantage, et les variétés anciennes sont les premières exclues. pourtant, c’est justement ce petit peu d’amertume en plus qui confère, aux fruits & légumes Bio comme aux variétés anciennes, leurs qualités protectrices contre le cancer.

Cerises de mon jardin.

Sur les pommes, plus précisément: « An apple by day, the doctor away » => « Une pomme par jour éloigne le docteur » (à condition de bien viser la tête) :-), ce célèbre adage anglais aurait une réalité scientifique. En effet, des chercheurs américains de l’Université de l’Illinois affirment que manger des pommes tous les jours aurait un effet sur le système immunitaire.

Les conséquences en seraient une réduction des inflammations, en particulier celles liées à l’obésité et au diabète, en raison des pectines contenues dans les pommes. Que trouve-t-on dans la pomme, qui lui donnerait ces propriétés curatives ? Ce sont les fibres solubles, présentant en plus des fibres insolubles, connues pour leurs propriétés bienfaisantes sur le système digestif. Le Professeur Gregory Freund, responsable de l’étude, estime qu’il faut consommer de 28 à 35 grammes de fibres solubles par jour, pour obtenir des effets bénéfiques pour la santé.

Pomme.

Bon. Sachant qu’une pomme contient environ 5 grammes de fibres, il faudrait en manger au moins 7 par jour. Heureusement, ces fibres solubles se retrouvent aussi dans l’avoine, les noix, les lentilles, les agrumes, les fruits secs, les fraises et les carottes. En gros dans notre alimentation quotidienne, mais peut-être pas en quantité suffisante … donc compensons avec des pommes.

Pour mincir degustez des pommes avec la peau.

Comment cela marche ? Ces fibres augmentent la production d’une protéine appelée « interleukine 4« , qui est reconnue pour ses propriétés anti-inflammatoires. Des expériences ont été menées chez des souris ayant eu un régime riche en fibres solubles, et ont montré une meilleure résistance aux infections par rapport à des souris n’ayant pas eu de régime particulier. En plus de cet effet sur le système immunitaire, ces fibres contribuent aussi à: baisser le taux de cholestérol sanguin; prévenir les maladies coronariennes & réduire le risque de formation de calculs biliaires.

Auparavant, de nombreuses études avaient mis en évidence les effets bénéfiques de la consommation de pommes pour la santé, notamment pour prévenir le cancer du côlon et celui du sein, pour le moral, etc.

J’ai trouvé ce sympathique petit Blog qui fait la louange des fruits, quelque chose d’indéfinissable me plaît bien en lui, alors je vous en donne le lien.

Les vertus des fruits.

Fin de l’article.

Une dernière chose avant de nous quitter, pour terminer je cède à l’envie de vous rapporter une information selon laquelle, et elle se défend, que les fruits ont leur vedette soufflée par le chocolat. Ils n’ont pas toute l’exclusivité, la concurrence est rude. 🙂

Le chocolat, en plus d’être bon, est naturellement source de bienfaits. Selon une nouvelle étude (menée par des chercheurs proches des industriels du chocolat), 40 grammes de chocolat noir nous apporteraient même plus d’antioxydants qu’un verre de jus de fruit … mais bien plus de calories !

Le chocolat de nos tablettes provient à l’origine d’un produit naturel issu du cacaoyer. Après la récolte, les graines de cacao (ou fèves), encore entourées de la pulpe de la cabosse, sont mises à fermenter grâce à la présence naturelle de microorganismes, qui consomment le sucre de la pulpe. Ensuite, les fèves sont mises à sécher, puis torréfiées et concassées pour donner une pâte liquide: la masse de cacao ou grué. De cette pâte sont alors extraits le beurre de cacao d’un côté et la poudre de cacao de l’autre, par pression entre des gros cylindres.

Pour la fabrication du chocolat, la poudre de cacao est mélangée à d’autres ingrédients, notamment au beurre de cacao, mais c’est la teneur en poudre de cacao qui détermine le pourcentage du chocolat. Pour un chocolat noir, le pourcentage de cacao doit être supérieur à 35 %, ce qui lui donne plus d’amertume que le chocolat au lait et le chocolat blanc (qui ne doit d’ailleurs son nom de chocolat qu’à la présence de beurre de cacao dans sa composition).

Les graines de cacao contenant beaucoup de composés polyphénoliques et notamment des flavanols, le chocolat noir en est aussi naturellement riche. Parmi eux, la molécule d’épicatéchine et ses polymères, les proanthocyanines sont des molécules aux propriétés antioxydantes naturelles. Depuis de nombreuses années, le chocolat a d’ailleurs fait l’objet d’études qui ont tour à tour prouvé ses bienfaits sur la santé : l’amélioration de la circulation sanguine et de l’élasticité des artères, la diminution de la pression artérielle et de l’agrégation plaquettaire, une action anti-inflammatoire …

Un combat de fruits:

Selon les scientifiques de The Hershey Center for Health & Nutrition, ces multiples actions auraient de quoi faire rougir les autres fruits, pourtant bien souvent préférés des nutritionnistes. Rattachés à Hershey’s, une industrie agroalimentaire américaine qui commercialise du chocolat, ils ont pour ambition de décortiquer les avantages du chocolat sur le plan nutritionnel et ont cette fois-ci comparé ses caractéristiques à celles des « superfruits ».

Bien que la poudre de cacao ne soit pas un fruit puisqu’elle est issue des fèves de cacao (qui correspondent elles-mêmes en réalité aux graines des fruits – les cabosses – du cacaoyer), les scientifiques ont tenu à la comparer directement aux fruits connus pour leurs effets antioxydants. Des baies d’açai (à l’aspect de myrtille mais au goût de chocolat), des myrtilles, des canneberges et des grenades ont alors été réduites en poudre et soumises à des analyses chimiques.

Un peu d’antioxydants, beaucoup de calories:

Les comparaisons des Orac (ou capacité d’absorption des radicaux oxygénés) qui désigne la capacité des échantillons à limiter l’action des molécules oxydantes, accusées d’accélérer le vieillissement, sont en faveur du chocolat, de même que les résultats des comparaisons des teneurs totales en flavanols.

Lorsque l’on compare cette fois des portions de chocolat noir (60 à 63 % de cacao) aux portions de jus des mêmes fruits, prêts à être consommés, le chocolat dépasse également ses concurrents dans les deux domaines … à condition de considérer qu’une portion de chocolat équivaille à 40 grammes (beaucoup pour du chocolat noir) et que les verres de jus ne dépassent pas les 24 centilitres. Une tasse de chocolat chaud (à base de cacao en poudre), quant à elle, ne présente que très peu de propriétés anti-oxydantes du fait du processus d’alcalinisation du cacao en amont qui permet d’adoucir sa saveur, mais détruit ses composés polyphénoliques.

Bien entendu, les auteurs de l’article paru dans la revue Chemistry Central Journal n’abordent pas le nombre de calories, ni les quantités de lipides et de glucides retrouvées dans le chocolat, qui dépasseraient, là aussi et largement, ses concurrents. Il n’est donc pas question de remplacer les fruits, essentiels à notre santé, par du chocolat !

Je vous salue, mon lectorat, non sans vous offrir en cadeau de départ et que j’ai mis moult patience amoureuse pour vous la trouver, l’unique video dans tout Internet à aussi spirituellement pouvoir fermer mon article en résumant la situation. A bientôt vous tous, lecteurs élus. Eryc.